GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Forte mobilisation en Syrie et répression violente, plus de 70 morts

    media Image issue d'une vidéo amateur tournée par un manifestant à Jasim, gouvernorat de Deraa, le 22 avril 2011. REUTERS

    La levée, hier jeudi, par le président Bachar el-Assad de l'état d'urgence en vigueur depuis près de 50 ans n'aura pas empêché une forte mobilisation ce vendredi 22 avril 2011. C'est par dizaines de milliers que les partisans des réformes en Syrie ont manifesté aujourd'hui, en particulier à Deraa (sud), à Homs (centre) et à Douma, près de Damas. Dans la plupart des manifestations, les forces de l'ordre ont ouvert le feu, faisant plus de 70 morts, voire 80 selon des témoins.

    Pour aller plus loin

    Plus de 70 personnes ont été tuées par balles ce vendredi 22 avril 2011, selon des militants et des associations syriens des droits de l'homme, en Syrie lors de la dispersion par les forces de l'ordre d'imposantes manifestations contre le régime. C'est l'une des journées les plus sanglantes depuis le début du mouvement de contestation, selon des témoins et des militants.

    La France appelle les autorités syriennes à « renoncer à l'usage de la violence contre leurs citoyens » et à mettre en œuvre les réformes, déclare le ministère des Affaires étrangères.

    Un appel à manifester pour la journée du « Vendredi saint » avait été lancé via le réseau Facebook. Il s'agit de l'une des plus importantes mobilisations depuis le 15 mars, début  du mouvement de contestation sans précédent contre le régime du président Bachar el-Assad, arrivé au pouvoir en 2000 à la mort de son père Hafez el-Assad.

    Selon la version officielle syrienne, les forces de l'ordre sont intervenues avec des gaz lacrymogène et des canons à eau seulement pour empêcher des heurts « entre certains manifestants et citoyens », et « pour protéger des biens privés ». « Il y a eu des blessés », a indiqué l'agence Sana.

    Ils étaient « des dizaines de milliers » de manifestants à Homs, 10 000 à Deraa, au moins 5 000 à Qamishli (nord-est), et des milliers à Douma, près de Damas, selon les témoins.

    Je suis beaucoup plus inquiet qu’avant. Dans notre zone, les gens ont très peur à cause des affrontements qui ont lieu entre des personnes armées et la police.

    Mohamed Borakat

    Témoignage d'un étudiant de la banlieue de Damas

    23/04/2011 Écouter

    C'est dans la localité d'Ezreh, dans la province de Deraa, que le bilan a été le plus lourd : 14 morts, selon les témoins et militants. Une quinzième personne a péri à Hirak, également dans la province de Deraa où est née la contestation. Neuf autres ont été tuées à Douma, à 15 km au nord de Damas, alors que dans des localités de la banlieue proche de Damas, deux personnes ont péri à Barzeh, une à Harasta et trois à Maadamiya, selon eux.

    La levée de l'état d'urgence n'a pas empêché non plus les services de sécurité d'ouvrir le feu sur la foule à Homs et à Douma faisant au moins deux blessés dans la première ville et cinq dans la deuxième, toujours selon des témoins.

    Le régime s'est définitivement discrédité en ne respectant pas le droit à manifester.

    Anas Alabdeh

    Président du mouvement Justice et Construction, en exil à Londres

    23/04/2011 Écouter

    Des milliers de personnes ont également manifesté dans le centre de Damas, près de la mosquée al-Hassan avant d'être dispersées par les forces de l'ordre : un des plus importants rassemblements de rue dans la capitale syrienne depuis le début de la contestation, a rapporté un militant des droits de l'homme. Les manifestants ont scandé « liberté, liberté », « le peuple syrien est un ».

    Manifestants arabes, kurdes et chrétiens

    Des rassemblements ont également été observés dans les quartiers de Qaboune et de Barzé à Damas, ainsi que dans la localité de Tal et de Hasrata, proches de la capitale.

    A Qamishli, des manifestants arabes, kurdes et chrétiens assyriens ont défilé devant la mosquée Qasmo, brandissant des drapeaux syriens. Certains portaient une banderole portant l'inscription « Arabes, Syriaques (chrétiens, ndlr) et Kurdes contre la corruption ».

    A Deraa, où a commencé la contestation contre le régime à la mi-mars, les manifestants se sont rassemblés sur la place al-Saraya, dans le centre-ville. Les protestataires sortant des mosquées après la grande prière du vendredi, ont scandé des slogans en faveur de la liberté, en hommage aux martyrs, et appelant à la dissolution des services de renseignement et des poursuites judiciaires contre leurs membres.

    Avec AFP

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.