GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Le président yéménite accepte un départ sous les 30 jours

    media Le président yéménite Ali Abdallah Saleh. REUTERS

    Le président yéménite Ali Abdalah Saleh a accepté samedi soir 23 avril 2011 le plan proposé par le Conseil de coopération du Golfe (CCG) : il devrait remettre sa démission dans un délai de trente jours et une élection présidentielle devrait se tenir dans les soixante jours qui suivent. Pendant cette période, un gouvernement d’union national devra être formé, le pouvoir transmis au vice-président et les manifestations devront cesser. Si l’opposition a elle aussi dit oui à la feuille de route du CCG un peu plus tôt samedi, aucune date n’a été précisée quant à la mise en œuvre du plan.

    Avec notre correspondante à Sanaa, Charlotte Velut

    Si c’est la première fois depuis le début de la contestation que le parti au pouvoir et l’opposition acceptent la même feuille de route, on ne crie pas encore victoire au Yémen.

    Le « oui » du président intervient, en effet, au lendemain d’un discours fort dans lequel le chef de l’Etat a certes accueilli positivement la médiation du Golfe mais a aussi rappelé qu’il s’attachait au respect de la Constitution yéménite qui prévoit une élection présidentielle en 2013, et non d’ici deux mois.

    La pression des pays du Golfe, de l’Union européenne et des Etats-Unis ainsi que la garantie d’une immunité pour Saleh, sa famille et ses conseillers pourraient en parti expliquer ce compromis inattendu.

    Par ailleurs, bien que d’accord avec la feuille de route des pays du Golfe, certains membres de l’opposition ont tenu à apporter des précisions : le gouvernement d’union nationale devra être formé par le vice-président, ceux-ci refusant de servir sous l’autorité de Saleh.

    Les Etats-Unis satisfaits par la décision du président Saleh de se retirer

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Dans un communiqué de la Maison Blanche et un autre du département d’Etat l’administration Obama se félicite de la décision du gouvernement du Yémen d’accepter le plan de sortie de crise des monarchies du Golfe.

    « Nous encourageons toutes les parties à appliquer rapidement les termes de l’accord afin que les Yéménites puissent obtenir la sécurité, l’unité et la prospérité qu’ils ont si courageusement réclamés et si bien mérités» déclare Jay Carney, le porte-parole présidentiel, alors que celui du département d’Etat, Mark Toner invite le président Saleh à engager une transition politique apaisée et appelle chaque partie à ne pas commettre de violence.

    Depuis le début des manifestations au Yémen, les Etats-Unis ont toujours traité Ali Abdallah Saleh avec ménagement en raison du soutien qu’il leur a apporté pour combattre Al Qaïda dans la péninsule arabique. Washington s’inquiétait que son départ crée un vide qui serait rempli par les islamistes, et notamment par le redoutable imam Anouar El-Aulaqui, qui se cache dans le pays et qui a organisé plusieurs attentats contre les Etats-Unis.

    Devant l’ampleur de la violence toutefois, Washington avait ces derniers temps encouragé Saleh à partir. Maintenant qu’il est sur le point de le faire, les Etats-Unis ne peuvent qu’espérer une transition ordonnée qui amène au pouvoir un dirigeant qui soit un allié aussi dévoué à la lutte contre le terrorisme que celui qu’il remplacera.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.