GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Des réfugiés syriens arrivent en Turquie

    media Un manifestant turc brûle le portrait du président Bachar el-Assad lors d'une manifestation à Istanbul le 29 avril 2011, contre la répression pratiquée par le régime syrien. AFP PHOTO / BULENT KILIC

    La répression en Syrie pousse les populations à quitter le pays et à chercher refuge dans la région. Ces deux derniers jours, près d'un millier de Syriens ont fui vers le nord du Liban, tandis que plus de 200 habitants proches de la frontière turque se sont réfugiés en Turquie.

    Avec notre correspondant à Istambul, Jérôme Bastion

    Pour la Turquie, l’arrivée de cette première poignée de réfugiés, car c’est bien de cela qu’il semble s’agir, confirme le scénario du pire redouté depuis quelques semaines déjà.

    Sur les images de télévision de ce franchissement pacifique de la frontière, pas de drapeaux turcs ni de déclarations d’amour pour la démocratie turque, mais simplement des familles ayant abandonné leurs maisons par peur de la répression et demandant refuge dans un pays voisin et frère.

    Ils n’ont pas été refoulés, mais bien accueillis et recueillis dans une salle de sport proche de la frontière. Au total, 234 personnes, dont femmes et enfants, qui ne seraient que les éclaireurs d’une vague de plusieurs milliers de Syriens qui seraient prêts, de l’autre côté de la frontière, à prendre eux aussi le chemin de l’exil.

    Réunion d'urgence

    Une situation suffisamment préoccupante pour que le Croissant rouge turc décide de dresser un camp d’une cinquantaine de tentes pour recevoir de nouveaux fuyards. Et surtout, pour que le ministre des Affaires étrangères, qui tenait hier soir une réunion d’urgence avec les responsables de la sécurité nationale et l’émissaire spécial envoyé le même jour à Damas, décide de monter des hôpitaux de campagne et de renforcer la présence policière et militaire à la frontière.

    Par ailleurs, une nouvelle délégation de diplomates et de bureaucrates doit retourner prochainement en Syrie pour tenter de ramener le régime el-Assad à la raison, s’il est encore temps.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.