GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël suspend le transfert des taxes aux Palestiniens

    media Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu (G) à son arrivée à la réunion hebdomadaire du gouvernement israélien. REUTERS/Baz Ratner

    En réaction à l’accord de réconciliation entre le Fatah et le Hamas annoncé mercredi 27 avril 2011, Israël a suspendu ce dimanche 1er mai les transferts de taxes à l’Autorité palestinienne. L’Etat hébreu craint que cet argent serve à financer le Hamas, le mouvement islamiste qui lui est hostile.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    « L’accord Fatah-Hamas doit inquiéter non seulement les Israéliens, mais tous ceux dans le monde qui sont épris de paix », proclame Benyamin Netanyahu, dès le début de la réunion hebdomadaire du gouvernement israélien. «  La paix ne pourra être conclue qu’avec des partenaires qui désirent vivre aux côtés d’Israël, pas avec des ennemis qui désirent sa destruction », ajoute le Premier ministre.

    Les responsables israéliens continuent de fustiger le rapprochement inter-palestinien et une première mesure a déjà été prise ce 1er mai 2011. Israël a annoncé la suspension d’un transfert de fonds à l’Autorité palestinienne.

    En vertu des auxiliaires économiques des accords d’Oslo, Israël reverse à l’Autorité palestinienne des taxes, qu’il prélève sur des marchandises transitant via les ports et aéroports israéliens : près d’un milliard d’euros par an, qui représentent les deux tiers du budget annuel de l’autorité palestinienne.

    Explication du ministre israélien des Finances, Youval Steinitz : « Il n’est pas question pour nous qu’une caisse commune puisse financer les activités terroristes du Hamas, notamment ses achats de roquettes ». Un autre ministre de l’aile droite du gouvernement, Youli Edelstein, propose pour sa part de réagir en annexant des territoires en Cisjordanie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.