GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Mort de ben Laden : nouvelles informations, nouvelles contraditions

    media Barack Obama (2e à G) et les principaux membres de l'administration américaine dans la Situation room de la Maison Blanche, le 1er mai 2011. REUTERS/White House/Pete Souza/Handout

    Plus de 48 heures après l'annonce par les Etats-Unis de la mort de ben Laden, les conditions de l'assaut mené par les soldats américains se précisaient mercredi 4 mai. Peu à peu, la Maison Blanche poursuit sa stratégie de communication, donne de nouvelles informations, transmet des photographies de Barack Obama et d'Hillary Clinton suivant en direct l'opération de leurs forces spéciales. Si Washington distille de nouvelles informations, celles-ci toutefois suscitent de nouvelles interrogations.

    Au lendemain d'informations contradictoires, voire fausses dans certains cas, fournies par des responsables américains sur les circonstances de la mort d’Oussama ben Laden dans la nuit de dimanche à lundi au Pakistan, le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney est venu donner à la presse, mardi 3 mai, une version plus officielle et détaillée de l'opération. Il a repris une expression employée par un journaliste, « le brouillard de la guerre », pour justifier le caractère confus de la communication sur le sujet dans les premières heures qui ont suivi l'événement.

    Ces nouvelles révélations faites au compte-gouttes par la Maison Blanche éclaircissent certaines zones d'ombres. Mais contredisent aussi la version officielle initiale.

    Le chef d’al-Qaïda n’était finalement « pas armé »
    Première volte-face : ben Laden, au moment de l'attaque, n'était « pas armé », contrairement à ce qui avait été avancé dans un premier temps. Mais il aurait quand même « résisté », dit-on à Washington, pour tenir la ligne selon laquelle l'objectif de l'opération était bien de le capturer vivant. De quelle manière ben Laden a-t-il « résisté » ? Peut-être le saura-t-on plus tard...

    Une photo « atroce »
    Ben Laden aurait été tué de deux balles sur le côté du visage. D’où les hésitations des autorités américaines à publier la photo de son corps pour couper court aux spéculations. Selon le porte-parole de la Maison Blanche, « On peut dire que c'est une photo atroce ».

    Quid de la femme de ben Laden ?
    L'épouse de ben Laden, dont on avait annoncé qu'elle avait servi de bouclier humain au chef d'al-Qaïda avant d'être abattue, n'a finalement pas joué ce rôle. Présente dans la pièce avec une autre femme, elle se serait jetée sur les assaillants avant d’être blessée à la jambe. Elle est toujours en vie, et a été « prise en charge » par les services pakistanais, ainsi que seize membres de la famille de ben Laden, femmes et enfants présents cette nuit-là. Islamabad compte les interroger avant de les remettre à leurs divers pays d'origine.

    Combien de morts ?
    Les responsables américains affirment qu'outre Oussama ben Laden, trois hommes et une femme ont été tués dans l'opération. Il s'agirait de complices du chef d'al-Qaïda ainsi que de membres de leur famille dont son fils adulte. Aucun Américain n'a été blessé dans l'opération, a indiqué Barack Obama.

    Y a-t-il eu des prisonniers ?
    Les Etats-Unis n'ont jamais fait état de prisonniers, plusieurs sources officieuses réfutant même cette possibilité. Pourtant, un agent des services pakistanais a affirmé à la chaîne de télévision américaine CNN que les militaires américains étaient bien repartis avec un prisonnier, dans le plus grand secret.

    Une fille de ben Laden affirme avoir vu tuer son père
    Selon l'AFP qui cite un responsable du renseignement pakistanais, une fille d'Oussama ben Laden, âgée de 12 ans a raconté avoir vu les soldats américains tuer le chef d'al-Qaïda. Elle est détenue au Pakistan depuis l’opération, avec une des épouses de ben Laden et d'autres enfants présents dans la maison d'Abbottabad, cette ville-garnison située à deux heures de route au nord d'Islamabad.
     
    Avec AFP, Reuters

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.