GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Février
Jeudi 15 Février
Vendredi 16 Février
Samedi 17 Février
Aujourd'hui
Lundi 19 Février
Mardi 20 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • JO-2018-ski de fond: la Norvège championne olympique en relais masculin devant la Russie et la France
    • Iran: un avion s'écrase avec plus de 50 passagers à bord (médias)
    • JO-2018-slalom géant: Marcel Hirscher décroche une 2e médaille d'or, Kristoffersen en argent, Pinturault en bronze
    • Deux Palestiniens tués par l'armée israélienne (sources médicales)
    Moyen-Orient

    L'UE s'entend pour sanctionner les dirigeants syriens

    media

    Chars déployés dans les villes, manifestants abattus, pour ce «jour du défi» ce vendredi 6 mai 2011, en Syrie, 30 personnes au moins ont trouvé la mort. A Bruxelles, les 27 Etats membres de l'UE sont tombés d'accord pour des sanctions contre le régime. Treize membres sont visés, mais le texte exclut pour l'heure le président syrien Bachar el-Assad.

    Avec notre bureau de Bruxelles,

    Sur la liste des sanctions européennes figurent treize noms, tous membres du régime, celui du président Bachar el-Assad n’y figure pas. La décision européenne de prendre des sanctions avait déjà été acceptée dans son principe la semaine dernière mais les tractations politiques entre capitales ont fait durer les débats.

    Au centre de ces débats justement, l’opportunité de viser Bachar el-Assad lui-même a été la véritable pierre d’achoppement. La France le souhaite officiellement, ce en quoi elle est soutenue par le Royaume-Uni et l’Allemagne, mais ces deux pays n’ont pas voulu que ce point retarde la décision, car plusieurs pays dont Chypre et l’Estonie continuent de montrer la plus grande prudence.

    Les Vingt-Sept ce sont cependant engagés à examiner dès à présent l’extension de la liste des personnes visées par les sanctions à tous les responsables de la répression et ce jusqu’au sommet de l’Etat.

    Les sanctions devraient entrer en vigueur d’ici le mardi 10 mai. Il s’agit de sanctions diplomatiques classiques utilisées par l’Union européenne, comme par exemple à l’encontre du clan Gbagbo en Côte d’Ivoire, à savoir : gel des avoirs détenus dans l’Union, en Europe et interdiction de visa pour l’Union européenne.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.