GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Al-Qaïda dans la péninsule arabique menace de venger ben Laden

    media L'imam Anwar al-Awlaqui appelle les islamistes au meurtre dans cette vidéo postée sur internet ce dimanche. Site Intelligence Group /AFP

    Dans un message mis en ligne sur des sites islamistes, le chef d'al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), le Yéménite Nasser al-Wahishi, menace du « pire » les Etats-Unis après la mort d'Oussama ben Laden. Rendant hommage à ben Laden, « tué en combattant les ennemis d'Allah sans se rendre », al-Wahishi assure que les Américains vont « devoir combattre une génération après l'autre » car, dit-il, « la bataille entre nous n'était pas dirigée par Oussama seul ».

    Nasser al-Wahishi occupe-t-il la position dont il se réclame à la tête d’al-Qaïda dans la péninsule arabique, l’Aqpa ancrée au sud de la péninsule yéménite, c’est ce que RFI a demandé à Mathieu Guidère, professeur des universités titulaire de la chaire d'islamologie à l'Université de Toulouse 2, spécialiste de la veille internet des réseaux terroristes, auteur d’une étude sur Les nouveaux terroristes nés en Occident, publié en 2010 aux éditions Autrement.

    Mathieu Guidère : Ce message intervient après celui du chef d’Aqmi, al-Qaïda au Maghreb islamique, et après le message du chef d’al-Qaïda en Irak, qui ont tous les deux dit cette semaine qu’ils allaient venger le mort d’Oussama ben Laden. Le message d’Aqpa était donc attendu comme émanant d’al-Qaïda dans la péninsule arabique en tant que branche officielle de l’organisation adoubée par ben Laden.
    Son chef, al-Wahishi, est un Yéménite qui connaît ben Laden, qui s’est échappé en 2006 de prison avec 22 autres prisonniers. Il est secondé par un Saoudien, Saïd al-Shihri, un ancien prisonnier détenu à Guantanamo.
    Cette branche d’al-Qaïda dans la péninsule arabique est née en janvier 2009 de la fusion de l’ancienne filiale d’al-Qaïda en Arabie Saoudite et de la branche d’al-Qaïda au Yémen. L’objectif de chacun des deux étant de se renforcer dans cette région.

    RFI : Quelle est la force de frappe d’Aqpa ?
     
    M.G. : Aqpa est l’une des branches les plus actives et les plus nuisibles aujourd’hui dans le monde. Elle bénéficie d’un contexte politique et social très instable au Yémen. Elle a réussi à s’implanter en particulier dans les régions sud et est du pays, grâce à des complicités locales et surtout au réseau tribal antigouvernemental, ce qui lui permet de mener des actions contre les forces de sécurité, et cela en intégrant un certain nombre d’Occidentaux, des militants nés en Occident et qui ont fui les Etats-Unis par exemple. On pense à l’imam radical Anwar al-Aulaqui.
    Aqpa est ainsi devenue une véritable menace pour les Etats-Unis. C’est Aqpa qui avait organisé la tentative d’attentat contre le vol Amsterdam-Détroit le jour de Noël 2009 et qui l’a d’ailleurs revendiquée. Aujourd’hui, dans son message, elle ne fait que reprendre cette menace à l’intention des Etats-Unis en particulier en disant qu’ils regretteront le temps où ben Laden était vivant.

    RFI : Alors justement, cet imam américano-yéménite, al-Aulaqui a été localisé au sud du Yémen par les Américains qui ont d’ailleurs tenté en vain de l’éliminer ?
     
    M.G : En effet. Et cet Américano-Yéménite a un parcours tout à fait exceptionnel puisqu’il est né et a vécu aux Etats-Unis. C’est un Américain type jusqu’à ce que petit à petit la radicalisation post 11-Septembre 2001 l’amène à fuir les Etats-Unis pour se réfugier au Yémen. Et aujourd’hui, il est numéro un sur la liste des Américains les plus recherchés au monde par les services américains et en particulier par le FBI et la CIA.
    Sa tête a été mise à prix et les Américains tentent par tous les moyens soit de le capturer soit de le tuer parce qu'il représente, du point de vue américain, la plus grande menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis.
    Et c’est lui qui a notamment initié ce virage stratégique de l’organisation pour la propagande en anglais. Il a poussé à la création d’un magazine, Inspire, totalement en anglais, visant à recruter des Américains pour le djihad. Et de ce point de vue-là, il représente aujourd’hui une menace sérieuse pour les Etats-Unis.

    RFI : On a dit la mouvance al-Qaïda en perte de vitesse avec la montée des mouvements qui se développent dans le monde arabe. Qu’en est-il d’après vous ?
     
    M.G : Effectivement, al-Qaïda a été déstabilisée ces derniers mois comme on le voit à travers les discussions, les forums, les interrogations que se posent tous ces groupes. Elle a été déstabilisée par le fait que les régimes contre lesquels al-Qaïda luttaient depuis deux décennies maintenant ont été changés par des mouvements pacifiques et par des personnes qui ne se réclamaient pas du djihad. Par conséquent, les militants et les combattants de l’organisation se posent la question de la place du djihad.
    Est-ce que le djihad a encore sa place pour changer les régimes ou bien ne faut-il pas aller dans les rues manifester ? C’est un questionnement, c’est une interrogation qui malheureusement aujourd’hui est en train de passer au second plan en raison du raidissement de certains régimes arabes. On pense à la Libye, à la Syrie, au Bahreïn, où la contestation pacifique n’a pas abouti et où de nouveau, cela vient nourrir les arguments des partisans d’al-Qaïda qui pensent qu’il n’y a que la solution violente pour changer les régimes. 

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.