GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Mars
Vendredi 15 Mars
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Aujourd'hui
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    L'épouse d'Hosni Moubarak placée en détention préventive pour corruption

    media

    Suzanne Tabet Moubarak, l’épouse de l'ancien raïs égyptien, est au cœur d'une enquête pour enrichissement illicite. Suzanne Moubarak a pour la première fois été placée vendredi 13 mai 2011 en détention préventive dans le cadre de l'enquête sur sa fortune. Elle a été victime d’une crise cardiaque peu avant son transfert dans une prison du Caire. L’ex-Première dame égyptienne a été admise dans une unité de soins intensifs à l'hôpital de Charm el-Cheikh.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    L’annonce a été saluée par les manifestants de la place Tahrir comme étant une nouvelle victoire de la révolution. C’est en effet, la dernière de la famille Moubarak qui était encore en liberté. De plus, l’épouse du raïs n’a, en effet, jamais été populaire malgré une campagne de propagande dans tous les médias.

    Première cause de ce désamour, l’ingérence visible, surtout au cours des cinq dernières années, dans les affaires de l’Etat. C’est elle qui, selon des proches du pouvoir, poussait à la succession de Gamal Moubarak à son père. Mais il y a aussi le conservatisme social et religieux qui, comme pour l’épouse du président Sadate, n’a jamais apprécié qu’une femme accède aux hauts postes de responsabilités.

    Affaires sociales, coopération, famille : d’accord mais pas plus. Il y a aussi le fait que Suzanne Moubarak a défendu la cause des femmes notamment en matière de divorce et de gardes des enfants. Une cause qui a toujours déplu aux hommes, surreprésentés dans la révolution. Elle a aussi été la bête noire des islamistes. C’est elle qui a, par exemple, fait interdire toute présentatrice voilée à la télévision égyptienne. Il y a enfin, pour la majorité des Egyptiens, cette attitude arrogante qu’elle dégageait à chaque apparition télévisée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.