GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Aujourd'hui
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Journée de la Nakba : trois zones de fortes tensions aux frontières d'Israël

    media Un manifestant palestinien lors d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes à Kalindia, près de Ramallah, le 15 mai 2011 Reuters/D.Whiteside

    Les Palestiniens commémorent ce dimanche 15 mai la « Nakba » c’est-à-dire la « catastrophe » que représente pour eux la naissance d’Israël en mai 1948 et le début de l’exil pour quelque 700 000 réfugiés. Des incidents très graves, sur plusieurs sites frontaliers ont éclaté : Gaza, la Cisjordanie, la frontière libanaise, et surtout le plateau du Golan.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    Situation à la frontière libanaise 15/05/2011 Écouter

    Des violences tous azimuts, pour cette journée de la Nakba. Il est difficile de déterminer avec précision le bilan, mais selon des sources non confirmées, on parle de neuf morts et de dizaines de blessés aux frontières avec la Syrie et le Liban. Trois fronts principaux existent aux frontières d’Israël et dans les trois cas, c’est le même phénomène qui se produit : de gigantesques marches sur Israël, organisées par des Palestiniens. Aux points de passage d’Erez, à la pointe nord de la bande de Gaza, à la frontière israélo-libanaise où des milliers de Palestiniens se sont massés. Là, l’armée libanaise s’est interposée.

    Mais l’incident le plus grave s’est produit sur le plateau du Golan, à proximité immédiate de la localité druze de Majdal Chams. Là, ce sont des centaines de Palestiniens, qui se sont introduits en territoire, sous contrôle israélien, en empruntant par endroits des champs de mines. L’armée israélienne, visiblement prise au dépourvu, a ouvert le feu. Plusieurs chars ont été mis en place. Il faut préciser que cet incident se poursuit à l’heure actuelle et qu’il est considéré comme particulièrement grave, par les autorités israéliennes.

    Un secteur calme depuis l'accord de cessez-le-feu de 1974

    Le calme règne dans ce secteur, depuis l’accord de cessez-le-feu israélo-syrien, de 1974. Quoi qu’il en soit, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, a demandé à l’armée de calmer le jeu à Majdal Chams pour éviter de nouvelles effusions de sang, tout en faisant porter la responsabilité sur la Syrie.

    On note aussi des incidents en Cisjordanie, notamment à Kalandia, au nord de Jérusalem. Et pour les commentateurs, ces incidents de cette journée de la Nakba, préfigurent, ce qui pourrait se passer en septembre prochain, en cas d’auto-proclamation d’un Etat palestinien.

    Aux jets de pierre des manifestants répondent les tirs de grenades lacrymogènes et de balles en caoutchouc de l’armée israélienne, dans le ballets des ambulances qui évacuent les blessés.

    Reportage de Nicolas Falez au poste de contrôle de Kalandia en Cisjordanie à l'entrée de Jérusalem 15/05/2011 Écouter

    Aujourd'hui on a eu un incident qui a été permis, autorisé par l'armée syrienne et tout de suite le régime syrien publie des communiqués auxquels on pouvait s'attendre. Un appel à la communauté internationale, un appel au peuple syrien, dénonciation sans nuance d'Israël

    Réaction d'Ygal Palmor, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères sur la situation aux frontières nord d'Israël 15/05/2011 Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.