GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Netanyahu: «S’il n’ y a pas de paix, c'est parce que les Palestiniens refusent de reconnaître Israël»

    media Le Premier ministre israélien (G) lors de son discours à la Knesset, le 16 mai 2011. Reuters/Ronen Zvulun

    En Israël, le Premier ministre Benyamin Netanyahu a évoqué ce lundi soir 16 mai 2011 les violents accrochages survenus la veille aux frontières israéliennes à l’occasion de la célébration de la Nakba palestinienne de 1948. Pour le chef du gouvernement de l’Etat hébreu, ces violences montrent que les Palestiniens n’acceptent pas l’existence d’Israël.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

    « Nous devons cesser de nous blâmer pour l’absence de paix », assure Benyamin Netanyahu. « S’il n’ y pas de paix, ajoute le Premier ministre,  c'est parce que les Palestiniens refusent de reconnaitre Israël comme l’Etat-nation du peuple juif ».

    Dans son discours à la Knesset, Benyamin Netanyahu a assuré que les violences de dimanche, à l’occasion des célébrations de la Nakba des Palestiniens montrent que le conflit porte bien sur l’existence même d’Israël, depuis 1948.

    Le Premier ministre israélien a également fustigé la réconciliation Hamas-Fatah. « Un gouvernement dont la moitié des membres veut la destruction d’Israël n’est pas un partenaire pour la paix », a lancé Benyamin Netanyahu.

    Un discours très ferme, mais le dirigeant israélien assure que son pays est prêt à des compromis si les Palestiniens choisissent la voie de la paix et renoncent au terrorisme.

    Dans quelques jours Benyamin Netanyahu s’envolera pour les Etats-Unis où il rencontrera vendredi 20 mai Barack Obama avant de s’adresser au Congrès américain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.