GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Iran : Ahmadinejad insiste pour superviser le ministère du Pétrole

    media Mahmoud Ahmadinejad lors d'une conférence à Istanbul, le 9 mai 2011. Reuters

    Un bras de fer oppose en Iran le président Mahmoud Ahmadinejad au camp des religieux les plus conservateurs qui, avec le Conseil des gardiens de la révolution, refuse qu'il assure l'intérim du ministère du Pétrole. Mahmoud Ahmadinejad en avait démis le titulaire en annonçant le 15 mai dernier son intention de fusionner ce ministère avec celui de l'Energie.

    L'enjeu immédiat, c'est que Mahmoud Ahmadinejad puisse représenter lui-même son pays à la prochaine réunion de l'Opep à Vienne, le 8 juin prochain.

    En revendiquant ce ministère chargé de l'exploitation et de l'exportation du brut iranien, il pourrait en effet se rendre en personne dans cette importante arène internationale où l'Iran pèse comme la cinquième puissance pétrolière mondiale.

    Cela irrite au plus haut point les ultra conservateurs religieux qui s'opposent désormais à lui régulièrement et frontalement dans la perspective des législatives de l'année prochaine, mais surtout dans celle de la présidentielle de 2013.

    Conformément à la Constitution, Mahmoud Ahmadinejad ne pourra pas briguer un troisième mandat et ses adversaires le soupçonnent de vouloir mettre en selle son directeur de cabinet et principal conseiller, Esfandiar Rahim Machaie. Il s’agit d’un nationaliste un peu trop libéral au goût des gardiens de la révolution islamique et des religieux qui contrôlent la justice iranienne.

    Ces dernières semaines, ils ont ordonné des arrestations dans l'entourage présidentiel. Ils ont même fait un procès en sorcellerie à Ahmadinejad en l'accusant de déviationnisme et d'hérésie politique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.