GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juin
Vendredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Yémen: Saleh refuse de partir, l'opposition intensifie sa contestation

    media Les manifestants demandent le départ du président yéménite Ali Abdallah Saleh, le 23 mai 2011,à Sannaa Reuters/Ammar Awad

    L'opposition yéménite a intensifié, ce lundi 23 mai 2011, son mouvement de protestation, au lendemain du refus du président Ali Abdallah Saleh de signer un accord sur la transition, un mouvement, qui ne veut pas sombrer dans la violence bien que la journée de lundi ait été meurtrière.

    Les principaux affrontements ont eu lieu dans un quartier nord de la capitale. Des forces gouvernementales auraient tenté de se déployer autour de la résidence de cheikh Ahmar, ce chef de la puissante confédération tribale des Hached, dont fait partie le président Saleh, s'est rallié aux protestataires le 21 mars.

    Deux des partisans de cheik Ahmar ont été tués et 25 autres ont été blessés. Deux journalistes ont également été touchés par des tirs contre le siège de l'agence de presse gouvernementale Saba, où plus de 200 employés étaient bloqués en raison de l'intensité des combats. Les affrontements ont cessé en début de soirée mais des renforts de la tribu de cheikh Ahmar était en route vers Sanaa en provenance d'Amrane, plus au nord.

    A Sanaa, la population craint que le pays bascule dans la violence. Pour la coalition de l'opposition parlementaire la seule option est de resserrer l'étau sur le régime. Les jeunes qui campent depuis trois semaines sur la « place du Changement » dans la capitale ont décidé d'intensifier leur mouvement de protestation. Des forces armées, ralliés à la contestation, contrôlent le nord et l'ouest de Sanaa dont la « place du Changement », alors que les forces fidèles au président Saleh tiennent le reste de la capitale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.