GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Yémen : la ville de Taëz aux mains d’opposants armés

    media Des partisans armés de l'opposition yéménite bloquent l’entrée d’une centrale énergétique d’Etat à Taëz, le 6 juin 2011. REUTERS/Stringer

    Le sud du pays vit toujours au rythme des affrontements armés. Taëz, un des hauts lieux de la contestation du président Saleh, serait même aux mains d'opposants armés selon le principal chef tribal de la région. Des affrontements ont eu lieu dans la nuit du 6 juin 2011 entre des soldats et des membres présumés d'al-Qaïda faisant au moins 15 morts à Zinjibar dans le sud du pays.

    Selon le principal chef tribal de la région, cheikh Saïd al-Mekhlafi, ce sont des « rebelles » armés et donc des adversaires des troupes loyales au président Saleh qui contrôleraient désormais la ville de Taëz.

    Cette grande ville du sud du pays où la Garde républicaine faisait face à des hommes en armes qui affirment de leur côté protéger des manifestants pacifiques. Ces derniers seraient en effet revenus malgré le démantèlement d'un sit-in qui avait fait des dizaines de morts lundi dernier sur cette même place.

    Toujours au sud du Yémen, la ville de Zinjibar serait aujourd'hui encore le théâtre d'affrontements violents. Côté gouvernemental, on assure que l'armée a été attaquée lorsqu'elle tentait d'entrer dans la ville pour porter secours à des soldats encerclés dans une base militaire. Quinze personnes, dont neuf soldats, auraient été tuées et dix autres blessées lors de cet assaut des forces loyales à Saleh. Ce bilan est confirmé par l'hôpital d'Aden.

    Située dans la province d'Abyane, Zinjibar est un fief d'al-Qaïda au Yémen. Un danger terroriste qui sert de dernière carte au président Saleh pour conserver ses alliances extérieures, celle de Washington en particulier. Comme le souligne l’administration Obama, combattre le terrorisme au Yémen est certes une priorité. Mais en la matière, Ali Abdallah Saleh n'est pas le seul à pouvoir faire l'affaire à Sanaa.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.