GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Bolivie: le gouvernement intérimaire proteste contre des activités de Morales au Mexique
    • Donald Trump souhaite l'ouverture d'un procès en destitution au Sénat (Maison Blanche)
    Moyen-Orient

    Yémen : semblant de retour au calme à Sanaa

    media Des membres d'une tribu loyale au cheikh Sadek al-Ahmar sécurisent une rue à Sanaa le 7 juin 2011. REUTERS/Ammar Awad

    Alors que la deuxième ville du Yémen, Taëz, serait tombée hier mardi 7 juin aux mains des rebelles, la capitale yéménite Sanaa semble retrouver le calme depuis la trêve signée dimanche entre le chef tribal Sadek al-Ahmar et le vice-président Abed Rabbo Mansour Hadi. Cette trêve, qui prévoit un cessez-le-feu et le retrait des deux camps de certaines de leurs positions, intervient après deux semaines de combats dans la capitale yéménite.

    Avec notre correspondante à Sanaa, Charlotte Velut

    Depuis le début de la semaine, c’est quand il fait sombre que les coups de feu retentissent à Sanaa. La nuit dernière, à partir de 23h30, des tirs épars ont résonné dans la capitale yéménite jusqu’au petit matin ce mercredi 8 juin 2011.

    La journée de mardi s’était pourtant déroulée dans le calme avec les rues vidées de véhicules, tous agglutinés à l'approche des stations d'essence afin de grappiller quelques gouttes de pétrole. Une ressource qui, comme le gaz, est devenue denrée rare.

    Egalement privée d’électricité la quasi-totalité de la journée et confrontée à d’importants problèmes sur les lignes de téléphonie mobile, Sanaa semble coupée du monde.

    Une situation à laquelle les habitants se résignent. Eux, ont pour l’instant le regard tourné vers l’Arabie saoudite. Ils redoutent un retour d’Ali Abdallah Saleh dans les prochains jours, ce qui pourrait faire repartir les combats de plus belle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.