GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Le débat sur la succession de Saleh est lancé

    media

    Au Yémen, le débat sur la succession du président Ali Abdallah Saleh est maintenant bien lancé. Les jeunes manifestants exigent la création d'un Conseil présidentiel transitoire, pour tourner la page. Ali Abdallah Saleh est toujours hospitalisé à Riyad. Selon RFI, il a été placé en coma artificiel, en raison des blessures subies dans le bombardement de son palais à Sanaa, vendredi dernier. Son corps serait brûlé à 40%.

    Reviendra, reviendra pas : le vice-président yéménite assure qu'Ali Abdallah Saleh sera bientôt de retour. Mais pour l'opposition parlementaire comme pour la jeunesse contestataire, le régime Saleh, c'est fini. Les jeunes ont déjà célébré sa chute au lendemain de l'attaque à la roquette du 4 juin qui a touché le président, en prière, au coeur même de son palais.

    Ils exigent la formation d'un Conseil présidentiel transitoire pour conduire le Yémen vers une réforme constitutionnelle et des élections pluralistes. Mais lorsqu'ils ont voulu revenir ce jeudi 9 juin sur la place du Changement, à Sanaa, pour lancer cet appel politique, les jeunes ont dû reculer face au général Ali Mohsen, le frère de lait de Saleh, qui avait fait défection en mars dernier en assurant qu'il se chargerait désormais de protéger les jeunes manifestants contre la répression gouvernementale.

    Il estime visiblement que les manifestations n'ont plus lieu d'être. Les armes aussi se sont tues à Sanaa, au départ de Saleh après des jours de confrontation sanglante avec les forces tribales d'al-Ahmar. Mais le clan al-Ahmar a aussi des fers au feu politique, dans le grand parti islamiste al-Islah, le principal parti d'opposition face au Congrès général du peuple de Saleh. De quoi alimenter les pourparlers sur l'après-Saleh.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.