GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Abdallah II sonne la fin de la récréation

    media

    Dans un discours télévisé diffusé le 12 juin au soir, le roi jordanien s'est adressé à son peuple à l'occasion du douzième anniversaire de son accession au trône. Le message semble clair, il y aura des réformes mais limitées. Et Abdallah II dénonce le chaos que les manifestations populaires risquent de provoquer.
     

    Avec notre correspondante au Moyen-Orient, Angélique Férat

    On est ici dans un discours de mise au point. Des réformes il y en aura en Jordanie,  a souligné le roi Abdallah II. Et notamment sur le rôle du Parlement.  Par exemple, celui-ci choisira désormais les ministres. Ils ne seront plus designés par le roi. Mais les attentes de l'opposition ont été douchées. Pas question d'aller plus loin que les recommandations de la commission de dialogue national qui a rendu son travail la semaine dernière. Abdallah II a mis en garde contre les dangers de la sédition et du chaos. En clair, il est temps d'arrêter les manifestations. Les réformes doivent être acceptées par tous, a-t-il dit, il n y aura pas d'évolution sans consensus national ou pour satisfaire un courant politique.

    Abdallah II peut se permettre de déclarer la fin de la partie, car la mobilisation s'étiole.  L'opposition est divisée, mais il reste un sentiment de mécontentement. Les critiques envers la reine et le roi se font ouvertement. De son côté, le souverain a dénoncé les rumeurs de corruption qui entachent l'image du pays.

    Bien sûr, l'opposition n'est pas satisfaite. La sous-représentation des villes dans le système électoral est maintenue. L'électorat urbain est plus politisé et généralement d'origine palestinienne. Et on est très loin encore d'une monarchie constitutionnelle sur le mode britannique que certains réclamaient.
     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.