GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Ali Abdallah Saleh reviendra-t-il un jour au Yémen ?

    media Des supporters du président Saleh, le 17 juin à Sanaa. REUTERS/Suhaib Salem

    Le président yéménite Ali Abdallah Saleh, gravement blessé par la chute d’un obus à Sanaa et hospitalisé à Ryad ne retournera pas dans son pays, a affirmé le 17 juin dernier un responsable saoudien. Sanaa pourtant, persiste à présenter son retour comme imminent.

    Avec notre correspondante à Sanaa, Charlotte Velut

    Pour aller plus loin

    Si vous écoutez les nouvelles saoudiennes, vous penserez qu’Ali Abdallah Saleh ne remettra jamais les pieds dans son pays. Le scénario apparaît en effet comme le meilleur pour Riyad. Si le royaume saoudien s’est toujours montré plutôt proche du leader yéménite, ayant notamment poussé pour son accession au pouvoir, aujourd’hui il ne mise plus sur lui. La crise, qui sévit au Yémen depuis six mois, a montré qu’il n’est plus garant de la stabilité du pays.

    Si, d’un autre côté, vous écoutez les nouvelles yéménites, cette fois, c’est un scénario contraire qui se dessine. Par deux fois cette semaine, le vice-ministre de l’Information Abdo al-Janadi a affirmé que le leader yéménite devrait rentrer dans les prochains jours.

    Le non-retour de Saleh signifierait en effet enclencher une transition politique au Yémen. Le vice-président devrait être officiellement investi de ses pouvoirs et serait chargé de former un gouvernement. Un gouvernement, qui pour résoudre la crise, devrait inclure proches de Saleh, opposition politique et jeunes de la révolte. Or, pour le moment, ces différents acteurs ne semblent tout simplement pas prêts à collaborer.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.