GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Le Pacte mondial sur les migrations des Nations unies a été formellement approuvé par les pays présents à Marrakech
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Le Yémen frappé par une crise économique

    media Manifestation anti-régime, ce samedi 2 juillet 2011, à Sanaa. REUTERS/Suhaib Salem

    Confronté à cinq mois de soulèvement populaire, le Yémen fait face à une crise économique. La situation politique du pays étant instable, beaucoup d’entreprises suspendent leur activité. Ce samedi 2 juillet 2011, pour la première fois, les manifestants anti-régime ont laissé, le temps d’une marche, la politique ; et ont exigé qu’on leur donne pétrole, gaz et eau. Des biens indispensables au quotidien devenus inaccessibles pour beaucoup à cause de l’inflation qui touche le pays.

    Avec notre correspondante au Yémen, Charlotte Velut

    Dans les airs, galettes de pain, bûches de bois et lampes à l’huile… Dans les bouches, pas d’appel à la chute du régime mais un plaidoyer contre l’inflation. Sur les cinq derniers mois, les prix ont explosé au Yémen. En tête, celui de l’essence, multiplié par sept.

    « Je n’ai plus de clients ! Tout le monde est parti à la campagne », déplore Mohamed, épicier dans le vieux Sanaa. Un moyen de diminuer les dépenses… Une priorité, surtout pour les dizaines de milliers de Yéménites qui ont perdu leur travail à cause de la crise.

    Abdul Ghaniy Al Iryani, analyste politique et sociologue à Sanaa, l’assure : « L’économie est en chute libre. Le secteur privé a licencié la moitié de sa force de travail. Les revenus du secteur pétrolier ont été divisés par deux. Les caisses du pays sont presque vides. L’économie était déjà faible, avec la crise actuelle je ne parlerai même plus de crise mais d’effondrement. »

    Et dans l’ombre de cette impasse économique, une urgence humanitaire pointe. D’après certains analystes, avec la hausse de 40% des prix de l’alimentation, le Yémen pourrait en effet être touché par une famine d’ici un mois.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.