GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Corée du Nord: expulsion d'un Américain entré illégalement dans le pays
    • Julian Assange inculpé aux Etats-Unis (WikiLeaks)
    • Défense: les Etats-Unis vont réduire de 10% le nombre de leurs soldats en Afrique (porte-parole)
    • Le «génocide» khmer rouge reconnu pour la première fois par le tribunal international
    • Incendie en Californie: le bilan s'alourdit à 63 morts et plus de 600 personnes portées disparues (shérif)
    Moyen-Orient

    Yémen : cinq mois de révolte

    media

    La révolte yéménite bat des records de longévité puisqu’elle entre désormais dans son sixième mois. Pendant cette période, la mobilisation du peuple yéménite a évolué. Fin janvier, dans le sillon de la révolution tunisienne, des rassemblements de défenseurs des droits de l’homme et d’étudiants opposés au régime d’Ali Abdallah Saleh organisent des marches dans la capitale, Sanaa. En quelques semaines, les foules grossissent et le « jeudi de la colère », le 3 février dernier, marque le début d’un véritable soulèvement populaire.

    Avec notre correspondante à Sanaa, Charlotte Velut

    La chute d’Hosni Moubarak en Egypte achève la transition vers une révolution. Débutée à Taez, troisième ville du pays, elle atteint rapidement les deux autres cités principales du Yémen : la capitale Sanaa, puis le port d’Aden. Ces trois pôles de contestation deviennent le théâtre d’affrontements entre les anti-régime et les forces de sécurité yéménites. Deux journées sanglantes marquent les esprits. La première à Sanaa, le 18 mars, l’autre à Taez, fin mai. Dans les deux cas, l’armée a lancé un assaut sur le campement des opposants au régime, faisant au moins cent morts en quelques heures.


    Afin de résoudre la crise politique, le Conseil de coopération du Golfe a proposé un plan de sortie de crise qui, après une série d’accords et de désaccords de chacun des partis, semble désormais consommé. Le 4 juin dernier, ce flou politique a été accentué par le départ d'Ali Abdallah Saleh pour l’Arabie Saoudite afin de recevoir un traitement médical suite à l’attentat contre la mosquée de son palais. Parallèlement à cette absence de compromis, une inflation massive et des pénuries de pétrole, gaz et eau touchent le pays, si bien que la révolution d’hier reprend aujourd’hui davantage les traits d’une simple mobilisation populaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.