GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 5 Décembre
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Nouvelles arrestations de journalistes en Iran

    media La journaliste, actrice et réalisatrice iranienne, Pegah Ahangarani. DR

    Deux journalistes iraniennes ont été arrêtées à Téhéran dans des circonstances inconnues. Pegah Ahangarani, 27 ans, également actrice et réalisatrice, et Maryam Majd, 25 ans, journaliste-photographe, devaient se rendre en Allemagne pour couvrir la Coupe du monde de football féminin.

    Selon l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, Pegah Ahangarani, 27 ans, a été arrêtée chez elle au début du mois de juillet et incarcérée à la prison d'Evin à Téhéran. On reste sans information sur son sort.

    Pegah Ahangarani devait couvrir le Mondial féminin pour le compte de la télévision allemande Deutsche Welle. Mais la journaliste est également actrice-réalisatrice, et serait sympathisante de l'opposition et on ignore quelle « étiquette » a servi de prétexte aux autorités iraniennes pour l'emprisonner.

    Les motifs de l'arrestation ne sont pas publiés, il n'y a aucune déclaration [officielle] sur l'arrestation de Madame Ahangarani. Comme beaucoup d'autres journalistes et d'intellectuels iraniens, elle a été arrêtée et emprisonnée sans aucun motif.
    Reza Moini, responsable du bureau Iran et Afghanistan de RSF 10/10/2013 - par Georges Abou Écouter

    La photojournaliste et militante des droits des femmes, Maryam Majd. DR

    Une autre journaliste-photographe iranienne, Maryam Majd, a été arrêtée le 17 juin, la veille de son départ pour l’Allemagne. La photographe de 25 ans, également militante des droits des femmes, devait, elle aussi, couvrir la Coupe du monde de football féminin en Allemagne. Collaboratrice de plusieurs journaux, la photographe sportif préparait un livre sur le football féminin. Comme dans la plupart des arrestations, notamment de journalistes, aucun motif n'a été avancé pour l'arrestation de Maryam Majd. Fin juin, le gouvernement allemand et des organisations de journalistes avaient déjà protesté contre l'incarcération de la jeune photojournaliste.

    A l'heure actuelle, selon le décompte de l'organisation Reporters sans Frontières (RSF), quelque 22 journalistes et pas moins de 16 bloggeurs sont emprisonnés en Iran.

    « La République islamique d’Iran était, dès sa création en 1979, la plus grande prison des journalistes dans tout le Moyen-Orient. Elle en est devenue la plus grande dans le monde depuis la réélection de Mahmoud Ahmadinejad en juin 2009, et les contestations qui s’en sont suivies », regrettait déjà en mars 2010, Reza Moini lors d'un entretien avec le site humanitaire Grotius.fr.

    L’Iran est l'un des pays les plus répressifs en matière de liberté de la presse. RSF classe le pays au 172e rang mondial sur 178.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.