GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: grand incendie à l'entrée du campus où se trouvent les manifestants (AFP)
    • Foot/Euro-2020: les Bleus, vainqueurs en Albanie (2-0), terminent en tête de leur groupe
    • Éliminatoires CAN 2021 : le Gabon s’impose à domicile face à l’Angola lors de la deuxième journée (2-1)
    • Iran: la Maison Blanche condamne l'utilisation de la force contre les manifestants
    Moyen-Orient

    L'autorité palestinienne contrôle les prix des produits alimentaires de première nécessité

    media Un stand de légumes dans une rue de la bande de Gaza. Abid Katib / Getty Images

    Quelques jours avant le début du mois de ramadan, le ministre de l'Economie palestinienne a annoncé ce jeudi 21 juillet l’instauration d’un contrôle des prix des aliments de base. Une mesure en faveur notamment des Palestiniens les plus démunis durant le mois de jeûne.

     

    Avec notre correspondant à Ramallah, Mouhssine Ennaimi

    La liste des produits concernés par la baisse des prix n’est pas encore connue mais le prix du pain passera de 4 à 3,5 shekels le kilo durant tous le mois de ramadan. Le ministre de l'Economie a annoncé que les prix d'une quinzaine de denrées alimentaires et de plus d’une trentaine de produits de première nécessité n’augmenteront pas durant cette période de jeûne.

    Objectif : éviter de peser sur les ménages palestiniens et augmenter sensiblement le pouvoir d’achat. « La crise financière subie par l'Autorité palestinienne a contribué à l'appauvrissement de la population, ce qui nous a amenés à fixer un plafond », a déclaré le ministre palestinien de l’Economie, Hassan Abou Libdeh.

    La crise économique que connaît la Palestine devrait, selon le ministre, inciter les commerçants à limiter leurs profits. D’ailleurs, des inspecteurs passeront dans les boutiques pour vérifier que les vendeurs respectent la directive ministérielle.

    L’Autorité palestinienne est plongée dans une grave crise budgétaire. Le mois dernier, les quelques 150 000 fonctionnaires n’ont perçu que la moitié de leur salaire principalement à cause des retards de l’aide financière promise par les donateurs. 

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.