GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Elections en Bolivie: de nouveaux affrontements éclatent à La Paz (AFP)
    • Le président chilien propose des mesures sociales pour mettre fin aux protestations
    Moyen-Orient

    L'Iran va fournir du gaz à l'Irak et à la Syrie

    media La zone industrielle d'Asaluyeh à proximité du champ gazier de South Pars, en Iran. (Photo: AFP)

    L'Iran renforce sa coopération avec l'Irak et la Syrie : les trois pays ont signé lundi 25 juillet un protocole d'accord pour la construction d'un gazoduc. Téhéran espère ainsi livrer du gaz à ses voisins d'ici trois à cinq ans. L'Iran a souligné que cet accord illustrait son indépendance face aux sanctions internationales qui le frappent.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    Le projet prévoit la construction d’un gazoduc de 5 000 kilomètres d’un coût total de 10 milliards de dollars. Le gazoduc va relier l’Iran, l’Irak et la Syrie, dans un premier temps. Ensuite, Téhéran voudrait le prolonger en Méditerranée pour pouvoir exporter du gaz vers certains pays européens, notamment la Grèce.

    Selon Téhéran, la construction du gazoduc va durer entre trois et cinq ans. L’Irak et la Syrie vont chacun acheter à l’Iran entre 20 et 25 millions de mètres cubes de gaz par jour. Téhéran voudrait également vendre au Liban 6 à 7 millions de mètres cubes de gaz par jour.

    L’objectif de l’Iran, qui possède les plus grandes réserves de gaz dans le monde après la Russie, est de pouvoir exporter son gaz vers l’Europe. Téhéran prévoit d’exporter d’ici deux ans 250 millions de mètres cubes de gaz par jour.

    Cet accord permet également à l’Iran de renforcer ses relations avec l’Irak et la Syrie dans le domaine économique mais aussi politique, une manière de renforcer son rôle régional. Il s’agit également d’un succès politique pour Téhéran. En effet, cet accord a été signé malgré les sanctions économiques américaines contre Téhéran.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.