GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Grande purge au sein de l'appareil d'Etat égyptien

    media Le limogeage des anciens cadres de Moubarak était réclamé par la rue égyptienne. Ici, une manifestation à Alexandrie, le 15 juillet 2011 REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

    Le gouvernement égyptien a décidé d’exclure les membres du Parti national démocrate de l’ex-président Hosni Moubarak de tous les postes clé de l’appareil de l’Etat. Une purge qui a été décidée à l’issue de la première réunion du Conseil des ministres du nouveau cabinet. Cette décision a été la première à être bien accueillie par les révolutionnaires.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    La mesure concerne des milliers de personnes. Cela commence au haut de la pyramide avec la mise à pied d’un conseiller personnel du Premier ministre Essam Charaf. Il en va de même pour les centaines de conseillers, souvent nommés dans les différents ministères pour services rendus au parti. On descend ensuite d’un degré dans la pyramide pour atteindre les différents services dépendant du gouvernement.

    Un des exemples les plus frappants est celui du Conseil suprême pour les antiquités. Plus de cent conseillers surpayés pour accomplir des tâches souvent fictives ou pour faire de la figuration dans des comités factices ont été congédiés. Ils seront remplacés par près de deux cents jeunes diplômés des facultés d’antiquités qui attendaient vainement leur nomination depuis des années. Plus et mieux pour beaucoup moins cher. La mesure concernera aussi les nouveaux gouverneurs de provinces et les membres des assemblées municipales transitoires.

    C’est la première mesure du nouveau gouvernement à être applaudie sans réserve par les révolutionnaires radicaux tout comme par les libéraux et les islamistes. Une mesure qui tombe à point avant les grandes manifestations de ce vendredi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.