GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Arrestations de jeunes iraniens participant à des batailles d'eau

    media Une page Facebook donnait rendez-vous aux Iraniens dans un parc en plein centre-ville de Téhéran. (Source : Facebook)

    Vendredi 29 juillet, une bataille d’eau géante est organisée dans un parc du centre-ville de Téhéran. Le rendez-vous est donné sur Facebook. Munis de pistolets à eau, les Iraniens et Iraniennes s’en donnent à cœur joie. Une semaine après, vendredi 5 août, la scène se répète cette fois à Bandar Abbas dans le sud du pays. Dans la capitale comme à Bandar Abbas des participants sont arrêtés par la police pour incitation à la débauche et création de promiscuité entre hommes et femmes.

    Il faisait une chaleur caniculaire dans Téhéran. Le rendez-vous lancé sur Facebook pour une bataille d’eau géante dans un parc de la ville le 29 juillet a donc remporté un joli succès. Mais les autorités n’ont pas apprécié cette manifestation festive. Plusieurs arrestations ont suivi et le chef de la police, Hossein Sajedinia, a indiqué que les hommes et femmes du pays n’étaient pas autorisés à interagir en plein jour lors d’activités physiques. On leur reproche d’avoir enfreint la loi islamique. Certains se seraient excusés et auraient avoué que la manifestation avait été un peu plus « intime » que prévu. Un député conservateur Hossein Ibrahimi a qualifié l’événement de « honteux ». De nouvelles batailles d’eau ont pourtant fleuri dans le pays.

    A Bandar Abbas, une trentaine de jeunes ont été arrêtés vendredi pour les mêmes faits. Selon un responsable de la police régionale à Bandar Abbas « la promiscuité entre les hommes et les femmes est inacceptable d’autant plus qu’en ce mois de ramadan les jeunes transportaient des bouteilles d’eau », ce qui est contraire aux moeurs pendant la période de jeûne. « Par tous les moyens, l’ennemi veut nuire à nos croyances », a ajouté ce responsable.

    La révolution du pistolet à eau

    Manifestation de protestation ou simple évènement festif ? Les avis divergent dans la blogosphère. Certains y voient une manière de raviver le mouvement « vert » de 2009, d’autres estiment que l’on se méprend en voyant une signification politique dans le moindre geste de la population iranienne. Pistolets à eau de toutes les couleurs, visages de femmes hilares, hommes armés de bouteilles d’eau : les images parlent d’elle mêmes. Un vent de liberté né sur le désormais fameux réseau social a soufflé en Iran... le temps d'une bataille d'eau géante.

    Un des photographes de cet événement a été arrêté. A lire sur le site des observateurs de France24.

    Pour aller plus loin

    - Les photos prises à Téhéran lors de la bataille d'eau. Un diaporama du Guardian
    - La page Facebook qui donnait rendez-vous aux Iraniens
    - L'article de Global Voices avec les réactions de blogueurs iraniens aux arrestations
    - Le blog d'un Iranien basé à Londres qui analyse la réaction du régime iranien

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.