GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 30 Novembre
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Offensive terrestre et maritime à Lattaquié en Syrie

    media

    La ville syrienne de Lattaquié vit, ce lundi 15 août, son troisième jour de bombardement. La veille, l'attaque de l'armée syrienne a fait des dizaines de morts et de blessés. Selon l’Observatoire syrien des droits de l'homme basé à Londres, il s’agit d’une offensive terrestre et maritime des forces syriennes ciblant plus particulièrement le quartier d'al-Raml al-Jounoubi, à Lattaquié, une ville qui voit se multiplier ces derniers jours des manifestations massives de protestation contre le régime syrien.

    Les forces syriennes poursuivent leur offensive contre les foyers de rebellion. Ce lundi 15 août, la ville de Lattaquié, et notamment le quartier d'al-Raml al-Jounoubi, continue de subir des bombardements. Samedi 13 août au matin, une vingtaine de blindés s'étaient regroupés dans ce quartier, et les habitants avaient ainsi pris la fuite.

    Tout le quartier est encerclé. On est frappé de tous les côtés. A terre et par la mer. On n'a ni eau, ni électricité. Il y a des morts dehors par terre, mais on n'ose pas aller les chercher. Ils bombardent tout.
    Témoignage d'un habitant de Lattaquié en Syrie 10/10/2013 - par France 24 Écouter



    Dimanche, de fortes explosions ont eu lieu et ont été rapportées par l'Observatoire syrien des droits de l’homme, basé à Londres. Ce dernier s’appuie sur des témoignages sur place. « A Lattaquié, les opérations ont commencé vers 4 heures ou 4 heures et demie, heure locale. Ils ont utilisé des véhicules tout terrain avec des mitrailleuses lourdes. A bord de ses véhicules se trouvent principalement les sbires du régime, ce sont eux qui sont entrés en action; on les appelle "shabiha" et sont quasiment des mercenaires », a expliqué le Dr Moussa Azzawi, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme joint par RFI.

    Il y aurait des dizaines de morts et des dizaines de blessés. Des Syriens font partie des victimes, mais également des Palestiniens puisqu’un camp où vivent beaucoup d’entre eux se trouve dans le quartier attaqué. Des navires militaires longent également la façade maritime de la ville et tirent en direction de la population. Les trains ne circulent plus dans la région. Les coupures téléphoniques et des connexions internet se sont multipliés.

    Les banlieues de Damas, Sakba et Hamouriya, ont été aussi le théâtre d’attaques de l’armée et des forces de sécurité syriennes. Ces dernières ont procédé à de nombreuses arrestations dans la nuit de samedi 13 à dimanche 14 août. Depuis le début du mouvement de contestation le 15 mars 2011 en Syrie, près de 1 800 civils ont été tués ainsi que plus de 400 membres des forces de l'ordre, selon un décompte de l’Observatoire syrien des droits de l’homme, informé par des militants syriens sur place.

    Selon les informations qui nous ont été données par des sources locales, et nous vérifions toujours ces informations, il y a 9 morts et 25 blessés. De nombreux corps jonchent les rues et personne ne peut aller les chercher.
    Moussa Azzawi, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme 10/10/2013 - par Tudor Tepeneag Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.