GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    En plein Yom Kippour, 26 tombes musulmanes et chrétiennes profanées à Jaffa

    media Sur une pierre tombale d'un cimetière de Jaffa, l'inscription «Mort aux Arabes», le 8 octobre 2011. Reuters/Ammar Awad

    Graffitis anti-arabes peints sur les sépultures et pierres tombales brisées ont été découverts en fin de semaine dans le cimetière musulman et dans le cimetière chrétien de Jaffa, au sud de Tel-Aviv. La profanation a provoqué une vive émotion au sein de la population arabe de la ville. Un acte aussitôt condamné par le président israélien Shimon Peres.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    En tout, ce sont 26 tombes qui ont été profanées. La majorité se trouve dans un des cimetières musulmans de Jaffa, mais plusieurs sépultures d’un cimetière chrétien ont également été vandalisées.

    Les pierres tombales ont été brisées et des graffitis badigeonnés sur les sépultures tels que « Mort aux arabes » et « Prix à payer », le nom donné par des extrémistes juifs aux opérations de ce genre qui consistent à se venger sur des cibles palestiniennes quand ils sont victimes d’attaques.

    En plein Yom Kippour

    Le président israélien Shimon Peres a condamné un « acte criminel contraire aux préceptes de la religion juive ». La profanation a été découverte en plein Yom Kippour, le jour le plus saint du calendrier juif, et la police de Tel-Aviv a aussitôt ouvert une enquête. A ce stade, indique-t-on, toutes les pistes sont examinées et il n’y a pas eu d’arrestations.

    La profanation a provoqué une vive émotion à Jaffa où vivent côte à côte juifs et arabes. Les responsables de la population locale dénoncent une nouvelle agression raciste, ils appellent à ne pas tomber dans la provocation.

    En début de semaine, c’est une mosquée dans une localité bédouine du nord d’Israël qui a été incendiée. La police a arrêté un suspect, un Israélien âgé de 18 ans qui étudiait jusque il y a peu dans une des colonies les plus radicales de Cisjordanie.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.