GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Raid de l’aviation israélienne contre deux camps du Djihad islamique

    media Des volontaires évacuent une victime du raid israélien près de Rafah, dans la bande de Gaza, le 29 octobre 2011. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

    L’aviation israélienne a bombardé deux camps d’entraînement militaire du Jihad islamique situés dans la bande de Gaza samedi 29 octobre, un raid qui a fait au moins cinq morts et deux blessés. Il s’agissait pour Israël de répliquer au bombardement de la ville d’Ashdod opéré mercredi 26 octobre par l’organisation islamique.

    Avec notre correspondant à Ramallah, Mouhssine Ennaimi

    Le raid aérien était dirigé contre deux camps d’entraînement militaire du Jihad islamique situés à Tal al-Sultan, au nord est de la ville de Rafah, dans la bande de Gaza. De source médicale, cinq membres de l’organisation islamiste ont été tués sur le coup, dont un des principaux chefs artificiers.

    Le porte-parole du Jihad islamique confirme ce bilan et menace Israël de représailles imminentes. D’ailleurs, en fin d’après-midi, trois autres roquettes ont été tirées sur le territoire israélien. Côté israélien, le raid aérien de ce samedi est une réponse aux tirs de missiles Grad tombés près de la ville d’Ashdod mercredi dernier. Il n’y avait eu aucun blessé mais la population, mise en alerte, avait dû rejoindre les abris anti-bombardements.

    La frontière entre Gaza et Israël était plutôt calme depuis août dernier, date à laquelle le Hamas et Israël ont décrété une cessation des hostilités, le Hamas ayant compris qu’il n’avait rien à gagner à lancer des roquettes contre Israël. Rival du Hamas, le Djihad islamique ne se sent visiblement pas concerné par cette trêve.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.