GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël : « Il n’y a pas de trêve, l’ennemi paiera le prix fort»

    media Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, lors de sa réunion hebdomadaire. A Tsfat, dans le nord d’Israël, le 30 octobre 2011. Reuters/Jack Guez

    La trêve qui avait en principe débuté ce dimanche matin 30 octobre dans la bande de Gaza est déjà remise en cause. Les groupes armés de Gaza et Israël l'avaient conclu après une journée de violences. Samedi, neuf combattants du Jihad islamique ont été tués au cours de raids israéliens menés en représailles après des tirs de roquettes qui ont fait plusieurs blessés et un mort à Ashkelon. L'escalade s'est poursuivie dimanche avec un autre raid aérien israélien à Rafah dans le sud de la bande de Gaza qui a fait un mort.
     

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

     

    « Il n’y a pas de trêve, a proclamé Benyamin Netanyahu, lors de la réunion hebdomadaire de son gouvernement, l’ennemi paiera le prix fort, jusqu’à ce qu’il mette un terme à ses tirs de roquettes ».

    Et immédiatement après, l’aviation israélienne est entrée en action. Elle a pris pour cible une cellule du front démocratique à Gaza, qui selon un porte-parole israélien, s’apprêtait à tirer des missiles de type Grad sur le territoire israélien. Le raid a fait un mort et un blessé, côté palestinien.

    Dans la matinée, le président israélien Shimon Perez avait comparé les actes des lanceurs de roquettes, à une véritable déclaration de guerre.

    Quant au député Shaul Mofaz, du parti d’opposition Kadima, il a lancé un appel à l’élimination des dirigeants du Hamas et du Jihad islamique. « Il est inconcevable, a affirmé l’ancien chef d’état-major israélien, qu’un groupe de terroristes - à ses dires - prennent en otage la population du sud israélien ».

    Ce qui inquiète particulièrement en Israël, c’est la nouvelle technique utilisée pour les tirs de roquettes à partir de Gaza. Il ne s’agit plus de missiles de fabrication artisanale tirés au coup par coup mais de roquettes militaires montées sur camion et tirées par salves, ce qui les rend potentiellement beaucoup plus meurtrières.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.