GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Aujourd'hui
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un indépendantiste élu à la tête du Congrès de Nouvelle-Calédonie (officiel)
    • Taïwan acte les premiers mariages homosexuels en Asie
    Moyen-Orient

    Après le vote de l’Unesco, Israël sanctionne l’Autorité palestinienne

    media Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu. REUTERS/Ronen Zvulun

    Les autorités israéliennes avaient prévenu, et ce dès le résultat, qu'elles ne laisseraient pas passer la reconnaissance de la Palestine par l'Unesco votée le lundi 31 octobre 2011. Et l’Etat hébreu n’a pas tardé à réagir. Ce mardi 1 novembre 2011, il a sévi avec l’annonce de toute une série de mesures de rétorsion parmi lesquelles la construction de nombreux logements à Jérusalem-Est et en Cisjordanie ainsi que le gel d'une partie du financement de l'Autorité palestinienne. Les Palestiniens ont rapidement dénoncé ces sanctions.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    Les sanctions annoncées par l'Etat hébreu vont prendre principalement la forme de constructions accélérées à Jérusalem-Est et en Cisjordanie. En tout, 2 000 nouveaux logements devraient voir le jour : 1 650 mises en chantier dans les quartiers de la partie orientale de Jérusalem et le reste non loin de la ville dans des colonies de peuplement à Efrat et à Maalé Adoumim. Dans l’entourage du Premier ministre israélien, on souligne qu’il s’agit de sites qui dans tous les cas de figure, selon la position israélienne, demeureront sous contrôle de l’Etat hébreu.

    Et ce n’est pas tout. Il a également été décidé de geler à titre provisoire les transferts de fonds destinés à l’Autorité palestinienne. Ces fonds, d’un montant d’environ 50 millions de dollars par mois, correspondent au remboursement des droits de douanes et de TVA prélevés sur les produits destinés aux Palestiniens qui transitent par les ports et aéroports israéliens. Une somme qui assure 30% du budget de l’Autorité palestinienne. Une mesure qui avait déjà été prise par le passé mais qu’Israël avait dû abandonner sous la pression internationale.

    Réaction immédiate de Kadima le principal parti d’opposition : le gouvernement israélien fournit des armes aux détracteurs d’Israël.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.