GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: un engin explosif fait au moins un mort près d'un rassemblement de contestataires à Bagdad (autorités)
    • Éliminatoires CAN 2021: la Mauritanie tient tête au Maroc, 0-0; la Tunisie écrase la Libye, 4-1
    • CAN U23: Égypte-Afrique du Sud et Côte d’Ivoire-Ghana en demi-finales
    • France: l'Assemblée fait marche arrière sur l'huile de palme en maintenant son exclusion des biocarburants
    Moyen-Orient

    Plusieurs blessés lors des funérailles d'un adolescent à Bahreïn

    media Funérailles à Sitra, au dud de Manama, le 19 novembre 2011 de l'adolescent tué la veille, fauché par une voiture de police. Reuters / Stringer

    A Bahreïn, plusieurs personnes ont été blessées samedi 19 novembre 2011 par les forces de sécurité. Ces dernières seraient intervenues lors des funérailles d'un adolescent qui avait été fauché la veille par un véhicule de police. Ces incidents interviennent alors que la tension est toujours vive dans le pays entre le pouvoir sunnite et l'opposition chiite.

    La scène se déroule dans un village chiite près de Manama, la capitale du Bahreïn. Selon le Wefaq, principal parti d'opposition chiite, les forces de sécurité interviennent en pleine funérailles d'un garçon de 16 ans. Celui-ci a été tué dans la nuit de vendredi à samedi 19 novembre, fauché par une voiture de police. Il s’agirait d’un accident, selon les autorités. 

    Toujours selon Wefaq, les forces de l'ordre ont aussi mené des raids dans d'autres villages, faisant au total une vingtaine de blessés, alors que la police n'en recense que deux.

    Les chiites sont majoritaires à Bahreïn. Ils se disent opprimés par les dirigeants du pays, une dynastie sunnite.

    En février dernier, une révolte a eu lieu mais elle a été étouffée avec le soutien militaire notamment de l'Arabie Saoudite. Il y a eu une trentaine de morts. Une commission d'enquête indépendante doit présenter un rapport sur ces violences, mercredi prochain, alors que des dizaines de responsables de l'opposition et des manifestants ont été jugés et condamnés à de lourdes peines.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.