GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Le Hamas d’accord pour une résistance populaire pacifique

    media Khaled Meechal, le chef du Hamas et Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité Palestinienne se sont vus le 24 novembre 2011 au Caire. REUTERS/Mohamed Al Hams/Handout

    Au lendemain de sa rencontre avec le Président palestinien Mahmoud Abbas, au Caire, le chef du bureau politique du Hamas Khaled Mechaal affirme, dans une interview à l'AFP, que son mouvement est prêt à se ranger derrière la « résistance populaire » prônée par l'Autorité palestinienne. Jeudi 24 novembre 2011, dans la capitale égyptienne, les deux chefs palestiniens ont promis de relancer leur processus de réconciliation en panne depuis six mois.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

    Kahled Mechaal précise que son mouvement croit toujours à la résistance armée. Mais, il ajoute que dans la période actuelle, le Hamas est prêt à adopter les mêmes méthodes de lutte que l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas.

    Le document signé cette semaine par les deux dirigeants palestiniens prévoit ainsi de privilégier la résistance populaire pacifique, c’est-à-dire les manifestations plutôt que les armes. Les mots sont nouveaux pour le Hamas, même s’il observe une politique de retenue, depuis de long mois. Et il travaille même à imposer le calme aux autres factions armées de Gaza qui tirent régulièrement des roquettes en direction du territoire israélien.

    L’Etat hébreu, quant à lui, met en garde contre toute relance de la réconciliation palestinienne. C’est « un développement négatif et dangereux » selon un ministre israélien.

    A ce stade, rien n’indique les Américains et Européens seront sensibles aux déclarations du Hamas. Le mouvement figure les listes des organisations terroristes des Etats-Unis comme de l’Union européenne. Et le Quartette pour le Proche-Orient demande au Hamas de renoncer explicitement à la violence.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.