GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
Aujourd'hui
Mardi 27 Août
Mercredi 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Le gouvernement est enfin là. Le président de la République, chef de l'État, a enfin signé l'ordonnance. Donc aujourd'hui, le gouvernement ayant été constitué, on se mettra bientôt au travail», a déclaré à la presse le Premier ministre Sylvestre Ilunga, lui-même nommé le 20 mai 2019.

    Moyen-Orient

    Israël: douze colons extrémistes interdits de séjour en Cisjordanie

    media Des colons israéliens brûlent un drapeau palestinien dans la colonie de Beit El, le 20 septembre 2011. Reuters/Ronen Zvulun

    L’Etat hébreu a interdit ce jeudi 5 janvier 2012 à douze colons radicaux juifs de s’installer en Cisjordanie pour des durées de trois mois à un an. Ces hommes sont soupçonnés d’avoir participé à des actions violentes contre des Palestiniens et des militaires israéliens. Benyamin Netanyahu, le Premier ministre, avait promis que des mesures seraient prises pour mettre fin à ces violences.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

    Les ordres d’éloignement ont été remis la nuit dernière par l’armée israélienne à des individus installés dans des avant-postes illégaux, c'est-à-dire des colonies sauvages, bâties sans l’accord des autorités de l’Etat hébreu.

    Douze colons radicaux sont concernés. Ils sont interdits de séjour en Cisjordanie pour des périodes allant de trois à neuf mois, selon les cas. Tous sont soupçonnés d’avoir participé à des actions de « price tag », en français « prix à payer ». C’est le terme employé pour décrire des violences perpétrées par des éléments de la frange la plus radicale des colons, lorsqu’ils s’estiment mal traités par les autorités de leur pays, et notamment quand l’armée démantèle des installations bâties illégalement dans les colonies.

    Ces derniers mois, des mosquées ont ainsi été incendiées en Cisjordanie mais aussi en Israël. Et cette semaine encore, des véhicules ont été brûlés dans un quartier arabe de Jérusalem-Est.

    Ces colons extrémistes n’hésitent plus à s’en prendre à l’armée israélienne. En décembre, une cinquantaine de jeunes avait pénétré dans une base militaire de Cisjordanie pour y commettre des actes de vandalisme. Un officier israélien avait été caillassé. L’affaire avait fait grand bruit. Les autorités israéliennes avaient promis de réprimer avec sévérité les fauteurs de troubles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.