GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Elections en Bolivie: de nouveaux affrontements éclatent à La Paz (AFP)
    • Le président chilien propose des mesures sociales pour mettre fin aux protestations
    Moyen-Orient

    Israël: l'ex-Premier ministre Ehud Olmert inculpé pour corruption

    media O antigo premiê israelense, Ehud Olmert, nesta foto de 21 de maio de 2008, em Knesset. (Photo : Reuters)

    L'ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert, en poste de 2006 à 2009, a été formellement inculpé ce jeudi 5 janvier pour corruption, dans une affaire immobilière qui date de l'époque où il était maire de Jérusalem, dans les années 90. Ehud Olmert aurait alors reçu des pots-de-vin versés par des promoteurs immobiliers souhaitant faciliter l'implantation d'Holyland, un gigantesque complexe immobilier. Douze autres personnes sont poursuivies dans cette affaire, notamment l'ancienne directrice de cabinet d'Olmert et le maire qui lui a succédé en 2003, Uri Lupolianski.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

    « Holyland », en français « terre sainte », est le nom que des promoteurs immobiliers ont donné à un ensemble de six immeubles plantés sur une colline de Jérusalem. Architecturalement, le projet est d’une rare laideur et il est associé à un vaste scandale de corruption.

    Nouvel épisode ce jeudi 5 janvier 2012 avec l’inculpation de 18 personnes, parmi lesquelles l’ancien Premier ministre et ancien maire de Jérusalem, Ehud Olmert. Inculpés également, Shula Zaken, qui fut sa directrice de cabinet, ou encore Uri Lupolianski qui avait succédé à Ehud Olmert à la tête de la municipalité.

    Tous les suspects auraient reçu ou versé des pots-de-vin pour que le complexe immobilier sorte de terre. Les médias israéliens évoquent notamment la somme de 400 000 dollars qui serait passée de la poche des promoteurs à celles d’Ehud Olmert et de sa directrice de cabinet.

    Ehud Olmert, ancien cadre du Likoud puis du parti centriste Kadima, est déjà poursuivi dans trois autres dossiers pour des accusations d’abus de confiance, de fraude, et d’évasion fiscale. Des ennuis judiciaires qui l’avaient décidé, à l’été 2008, à quitter son poste de Premier ministre. Il était resté en fonction jusqu’au législatives de février 2009.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.