GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: cinq colons extrémistes inculpés après l'attaque d’une base militaire

    media Des colons s’en sont pris à des militaires israéliens, le 13 décembre 2011. Uriel Sinai/Getty Images

    Un tribunal de Jérusalem a inculpé ce lundi 9 janvier 2012 cinq colons extrémistes, soupçonnés d’avoir organisé une vaste opération de collecte de renseignements militaires. Leur but était de faire obstacle au démantèlement de colonies sauvages. Des implantations bâties en Cisjordanie sans même l’accord des autorités de l’Etat hébreu.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

    Ce sont cinq jeunes Israéliens portant la barbe et de larges kippas tricotées. L’acte d’accusation leur reproche d’avoir organisé, à la mi-décembre, l’intrusion d’une cinquantaine de jeunes colons dans une base de l’armée israélienne en Cisjordanie. Une descente assortie d’actes de vandalisme et de jets de pierre en direction de la voiture d’un officier. Jamais des extrémistes de droite ne s’en étaient pris de la sorte à l’institution militaire israélienne.

    Les cinq militants radicaux sont par ailleurs soupçonnés d’avoir monté une véritable « cellule de crise » dans un appartement de Jérusalem. Ils collectaient des renseignements sur les déplacements et les préparatifs de l’armée en Cisjordanie. Leur but était d’empêcher les soldats de démanteler des colonies sauvages bâties en territoire palestinien sans l’accord des autorités de l’Etat hébreu.

    Parmi les informations rassemblées par ces apprentis-espions, un SMS envoyé du téléphone portable d’un député israélien, membre du Likoud, le parti de droite au pouvoir en Israël.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.