GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Italie: à Venise, la place Saint-Marc fermée à cause d'une nouvelle inondation
    • Reconnaissance faciale en France: la Cnil dit oui à l'expérimentation mais dans un cadre strict
    • L'Irak «ne sera plus le même» après la contestation (ayatollah Sistani)
    • La justice française remet en liberté Vincenzo Vecchi, réclamé par les autorités italiennes
    • Pékin accuse Londres de «jeter de l'huile sur le feu» après l'agression d'une ministre hongkongaise
    • Chutes de neige en France: 300 000 foyers privés d'électricité dans quatre départements (Enedis)
    • Le président lituanien gracie deux espions russes (officiel)
    Moyen-Orient

    La lutte est ouverte pour la succession de Khaled Mechaal à la tête du Hamas

    media Khaled Mechaal (photo). Le Hamas dit vouloir permettre l'apport de «sang neuf» au sein de la direction du mouvement. REUTERS/ Mohamed Nureldin Abdallah

    Khaled Mechaal, chef en exil du Hamas, a annoncé qu'il ne se représenterait pas à la tête du mouvement islamiste palestinien. L'homme voulait incarner l'évolution du mouvement islamiste, de la lutte armée à la « résistance pacifique » pour la création d'un Etat palestinien à côté d'Israël. Dans un communiqué publié le 21 janvier, le Hamas précise que Mechaal, 55 ans, veut permettre l'apport de « sang neuf ».

    Avec notre correspondant à Ramallah, Mouhssine Ennaimi

    Le départ de Khaled Mechaal de la tête du Hamas risque d'avoir des conséquences sur la politique intérieure palestienne. Alors que l'actuel chef du bureau politique du mouvement islamiste réside à Damas (Syrie), son Premier ministre, Ismaël Haniyé est installé à Gaza. Entre les hommes il y a plusieurs divergences. Mechaal est proche de l'Iran et de la Syrie. Haniyé lui, est plus inspiré par les Frères musulmans en Egypte.

    Le chef du Hamas parle de transition de la lutte armée vers la résistance pacifique pour un Etat palestinien au côté d'un Etat israélien. Un discours qui fait grincer des dents au sein des caciques du Hamas à Gaza. Ces dernières semaines, Ismaël Haniyé a multiplié les visites à l'étranger, au Proche et du Moyen-Orient notamment. Le Premier ministre est reçu la plupart du temps comme un chef d'Etat. Et Kaled Mechaal, persuadé qu'il va être évincé, semble s'écarter de la compétition lui-même.

    La lutte pour la succession a la tête du Hamas a donc commencé. Plusieurs noms circulent déjà. Mais l'autre question qui se pose est l'avenir de la « supposée » réconciliation avec le Fatah de Mahmoud Abbas. Khaled Mechaal est pour. Ses rivaux sont plus ambigus. Rien ne dit que le successeur -choisi par le conseil consultatif- continuera lui aussi à oeuvrer pour l'unité de la scène politique palestinienne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.