GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Benyamin Netanyahu rôde son discours sur l'Iran au Canada avant sa visite à Washington

    media Stephen Harper et Benyamin Netanyahu à Ottawa le 2 mars 2012 REUTERS/Chris Wattie

    Le Premier ministre israélien a été reçu avec tous les honneurs, vendredi 2 mars 2012, par son homologue canadien Stephen Harper. Benyamin Netanyahu passe deux jours au Canada, avant de se rendre à Washington lundi. L’occasion pour le dirigeant israélien de roder son discours contre l’Iran.

    Avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas 

    Accueilli à bras ouverts par le Premier ministre canadien Stephen Harper, Benyamin Netanyahu se sentait en terrain ami lorsqu’il a abordé la question des relations entre son pays et l’Iran ce vendredi. Devant son hôte, il a dévoilé les arguments qu’il fera valoir lundi au président américain Obama, un peu comme dans une répétition générale.

    Le Premier ministre a fait valoir qu’Israël a le droit de se défendre contre un pays qui veut le détruire. Avec son homologue canadien, le dirigeant israélien a discuté de la menace que représente l’Iran pour l’Etat juif. Selon lui, on ne peut pas faire confiance aux Iraniens s’ils reprennent des négociations sur le programme nucléaire.

    Il ne s’agirait, selon Benyamin Netanyahu, que d’une façon pour l’Iran de gagner du temps. Autrement dit, il ne faut pas que la communauté internationale tombe dans ce piège. Pour le chef du gouvernement israélien, les frappes préventives demeurent donc une nécessité.

    Même si, par le passé, le Premier ministre canadien a endossé lui aussi ce discours guerrier, Stephen Harper a adopté cette fois-ci une attitude moins belliqueuse, en répétant son appui à une résolution pacifique de ce conflit.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.