GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Israël-Iran: l'ancien chef du Mossad estime que «ce n'est pas le moment d'attaquer l'Iran»

    media «Attaquer l'Iran avant d'avoir réfléchi à toutes les approches n'est pas pas viable», a indiqué l'ex-chef du service des renseignements israélien, Meir Dagan, lors d'un entretien accordé à la CBS. © CBS

    « Ce n'est pas le moment d'attaquer l'Iran » estime l'ancien chef des renseignements israéliens dans un entretien accordé à une chaîne de télévision américaine, qui sera diffusé ce dimanche 11 mars. Meir Dagan, considéré comme la tête pensante de la lutte contre le développement du nucléaire iranien demande à ce que le gouvernement israélien examine les implications d'une telle option. Le Premier ministre, Benyamin Netanyahu, a lui aussi, tempéré les propos de son discours du 5 mars sur l'impatience d'Israël dans le dossier iranien.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

    « Je n’ai pas un chronomètre à la main » a déclaré à la télévision israélienne, le Premier ministre Benyamin Netanyahu, interrogé à son retour des Etats-Unis sur l’éventualité d’une frappe contre les installations nucléaires iraniennes.

    « Je ne parle pas de jour ou de semaine mais je ne parle pas non plus d’années » a poursuivi le chef du gouvernement israélien.Chacun a donc compris que selon Benyamin Netanyahu tout était une question de mois. Et le Premier ministre de l’Etat hébreu d’ajouter : « J'espère qu’il n’y aura pas de guerre et que les pressions sur l’Iran vont donner des résultats ».

    Par ailleurs, Meir Dagan,  l'ancien chef du Mossad, les services secrets israéliens s'est livré à quelques commentaires, dans une interview accordée à la chaîne de télévision américaine CBS (*) à propos de bombardements sur les sites nucléaires iraniens : « Ce n’est pas le bon moment », estime-t-il.  Selon lui, l’Iran agit de manière rationnelle et peut donc faire des choix en fonction de ses intérêts.

    Ces propos comptent dans la bouche d’un homme dont la principale activité ces dernières années fut la lutte contre un Iran nucléaire. On attribue à Meir Dagan la paternité des actions de sabotage et des assassinats qui on freiné les progrès nucléaires de Téhéran.

    Le président Barack Obama, qui a reçu ce 5 mars, le Premier ministre israélien à la Maison Blanche, n'a pas exclu le recours à la force en dernier ressort pour dissuader l'Iran d'avancer vers l'arme nucléaire.

    Téhéran affirme pour sa part que son programme d'enrichissement d'uranium a un caractère civil et pacifique.

    __________

    (*) L'intégralité de l'entretien ne sera diffusé que dimanche 11 mars sur la chaîne de télévision CBS dans l'émission 60 minutes.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.