GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Les investissements très francophiles du Qatar

    media Le PDG de Total Christophe de Margerie (d), le Premier ministre qatari (c) et le ministre de l'Energie et de l'Industrie qatari ( g), après la signature d'un contrat au 5e Forum de la finance et de l'investissement au Qatar ; à Paris, le 25 mars 2010. AFP / Eric Piermont

    Avec l’acquisition de 2% du capital de Total, réalisée à l'été 2011, le Qatar serait devenu le troisième actionnaire du pétrolier français, selon le journal Les Echos. Cet investissement ciblé sur l’un des fleurons de l’économie française confirme l’engouement croissant de l’émirat du golfe persique pour l’Hexagone. 

    Le Qatar va-t-il friser l’indigestion ? En quelques mois, l’émirat et ses fonds d’investissement ont multiplié les acquisitions en France, dans des secteurs aussi divers que le sport, l’industrie ou l’hôtellerie de luxe.

    Dernière opération en date, révélé par Les Echos, l’achat de 2% du capital de Total, première capitalisation boursière de France. L’information n’a pas été officiellement confirmée mais elle témoigne d’une réalité nouvelle pour l’économie française : le rôle de plus en plus important joué par l’émirat et ses dizaines de milliards de « gazodollars ».

    En 2011, c’est bien sûr le rachat du PSG, le club de foot de la capitale française, qui a le plus défrayé la chronique. Suivi de l’acquisition d’une partie importante des droits de Ligue 1, le championnat de foot français, et de l’annonce du lancement de deux chaînes de télévision consacrées au sport, la prise de contrôle du club parisien a marqué les esprits et a largement éclipsé d’autres opérations tout aussi considérables.

    Car le Qatar est présent en France dans bien des secteurs. Dans l’immobilier et l’hôtellerie de luxe d’abord avec notamment l’acquisition du centre de conférences internationales et du palace Royal Monceau à Paris, ou encore du Carlton de Cannes.

    Le Qatar est présent aussi dans l’industrie et le bâtiment : participation de 5,6% au sein de BTP Vinci, de 5% au sein de Veolia, de 10,1% au sein de Lagardère. C’est sans doute cette dernière participation qui constitue le point fort de l’ancrage hexagonal de l’émirat : outre qu’elle lui a permis de devenir le premier actionnaire du groupe, devant Arnaud Lagardère, elle lui offre un ticket d’entrée au sein d’EADS, le géant européen de l’aéronautique et de la défense.  

    « Puissance douce »

    Divertissement, industrie lourde, immobilier : la diversité des placements qataris peut donner le tournis, et une impression de dispersion… Mais les investissements de l’émirat répondent en fait à deux logiques bien établies. D’abord, une logique financière : depuis 1995 et l’arrivée au pouvoir du cheikh Hamad ben Jassem al-Thani, le Qatar s’efforce de faire fructifier, le mieux possible, les immenses revenus tirés de ses gisements de gaz. Ensuite, une logique de rayonnement et de prestige international – ce que certains ont parfois appelé la « puissance douce » (soft power).

    Faute de puissance militaire ou démographique, mais fort de sa puissance financière, le Qatar espère s’affirmer sur la scène internationale par le biais de ces investissements. La montée en puissance d’al-Jazira, l’organisation de la Coupe du monde de football en 2022 relèvent de cette logique… Tout comme, au niveau hexagonal, le rachat du PSG et du Carlton, ou la présence, même minoritaire, au capital d’entreprises aussi importantes que Veolia, Vinci et Lagardère.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.