GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: Marwan Barghouti placé à l'isolement

    media Un poster du prisonnier politique Marwan Barghouti exhibé dans la vitrine d'une boutique de Gaza le 12 octobre 2011. REUTERS/Mohammed Salem

    Marwan Barghouti, l’un des chefs militaires palestiniens les plus populaires, a été placé à l’isolement dans la prison israélienne où il est détenu depuis dix ans. Une sanction d’une semaine car le détenu a lancé un appel politique de sa prison, il y a quelques jours, dans lequel il appelait l’Autorité palestinienne à cesser toute forme de coordination avec Israël.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

    Marwan Barghouti était un jeune chef du Fatah en Cisjordanie, très actif pendant la seconde Intifada. Au printemps 2002, l’armée israélienne l’arrête. Il est ensuite condamné à cinq peines de prison à vie pour avoir planifié des attentats anti-israéliens.

    Mais derrières les barreaux de sa prison, Marwan Barghouti poursuit son activité politique. Sa détention ne l’a pas empêché d’être élu au Comité Central du Fatah en 2009 et on cite régulièrement son nom comme un éventuel successeur de Mahmoud Abbas. Mais il faudrait pour cela que Marwan Barghouti retrouve la liberté, par exemple dans le cadre d’un échange de prisonniers.

    Dans sa prison de Hadarim, Marwan Barghouti écrit beaucoup : des documents politiques dans lesquels il fustige un processus de paix qu’il compare à « un cadavre qu’il serait vain de vouloir ranimer ». Dans son dernier texte, publié dans la presse il y a quelques jours, Marwan Barghouti appelait l’Autorité palestinienne à cesser toute forme de coordination avec Israël, dans les domaines sécuritaires ou économiques. Une rupture que la direction palestinienne ne semble pas envisager à ce stade. Et un appel qui vaut une sanction disciplinaire au détenu Barghouti.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.