GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    L'Inde annonce avoir mené des «frappes chirurgicales» au Cachemire. «Des équipes de terroristes s'étaient positionnées dans des bases le long de la Ligne de contrôle pour rentrer clandestinement et perpétrer des attaques terroristes (en Inde). L'armée indienne a mené des frappes chirurgicales la nuit dernière» contre ces positions, a déclaré un haut responsable de l'armée indienne à New Delhi. Ces frappes ont fait «un nombre significatif de victimes», selon lui. «Les troupes pakistanaises ont répondu à des tirs indiens non provoqués sur la Ligne de contrôle», a pour sa part indiqué l'armée pakistanaise dans un communiqué, précisant que les échanges de feu ont duré entre 02h30 et 08h00 du matin et ont coûté la vie à deux soldats pakistanais.

    Moyen-Orient

    Syrie : la Russie et la Chine donnent leur accord pour l’envoi d’une mission de l’ONU

    media

    Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité de ses 15 membres une résolution autorisant le déploiement d'observateurs pour surveiller le cessez-le-feu en Syrie, samedi 14 avril. La Russie et la Chine, qui avaient bloqué des résolutions précédentes, ont donné leur accord après d’intenses tractations. Une première mission de douze hommes devait s’envoler dès ce samedi soir pour Damas.

    Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

    Le Conseil de sécurité a voté de manière unanime cette résolution 2042. La Russie et la Chine ont voté « oui » à l’envoi d’observateurs de l’ONU en Syrie. Un premier groupe composé de douze hommes devait partir dès ce samedi soir 14 avril pour Damas. Ils seront une trentaine en début de semaine prochaine.

    L’Europe et les Etats-Unis ont obtenu que ces observateurs puissent se déplacer librement en Syrie, c’était une condition posée par Kofi Annan. Ces observateurs seront en fait les yeux et les oreilles de Kofi Annan. Ils devront juger du sérieux de la trêve.

    Et si les forces armées syriennes et l’opposition l’appliquent réellement, un redéploiement de plusieurs centaines d’observateurs sera appliqué dans les prochaines semaines pour compléter cette mission de Kofi Annan en Syrie.

    Difficiles négociations

    La Russie et la Chine, qui avaient bloqué deux résolutions précédentes du Conseil, ont fini par donner leur accord, après de difficiles négociations.

    La Russie considérait que le texte proposé initialement par les Occidentaux était trop contraignant pour son allié syrien. Finalement, elle a estimé que la nouvelle variante était plus équilibrée.

    La résolution adoptée demande à Damas de garantir la sécurité des observateurs, leur liberté de mouvement et la confidentialité de leurs communications.

    Le cessez-le-feu, entré en vigueur le 12 avril, est au centre du plan de sortie de crise de l'émissaire des Nations unies et de la Ligue arabe, Kofi Annan. Le plan prévoit également un retrait des forces syriennes des villes rebelles et l'ouverture de discussions entre le régime alaouite et l'opposition.

    Si le régime de Bachar el-Assad décide de ne pas appliquer la résolution, les 15 membres du Conseil se proposent d'envisager toutes autres mesures qu'ils jugeront appropriées.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.