GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Corée du Nord: «test très important» sur la base de lancement de Sohae (KCNA)
    Moyen-Orient

    Des manifestations réprimées à Bahreïn à la veille du Grand Prix de F1

    media La répression a fait un mort dans la nuit de vendredi à samedi alors que des milliers de Bahreïniens manifestaient contre le gouvernement et demandaient l'annulation du Grand Prix de F1. REUTERS/Hamad I Mohammed

    La tension est à son comble à Bahrein, où doit se tenir demain, dimanche 22 avril, le Grand Prix de Formule 1. Un manifestant a été retrouvé mort après des affrontements avec la police la nuit dernière. Des milliers de Bahreïniens qui tentaient de rejoindre la place de la Perle à Manama la capitale, avaient été dispersés par la police anti-émeute. De nouveaux rassemblements demandant l'annulation de la compétition sont prévus ce samedi.

    L'enjeu du Grand Prix de Formule 1 est de taille, aussi bien pour les contestataires que pour le pouvoir. Les opposants au régime veulent aboutir comme l'an dernier à l'annulation de la course et surtout attirer l'attention internationale sur la situation des droits de l'homme à Bahreïn.

    La famille royale sunnite est directement impliquée dans cette compétition. Le prince héritier en est même le patron officiel et l'un des principaux investisseurs. De gros intérêts financiers sont donc en jeu. Le Grand Prix devient ainsi une cible idéale pour le mouvement de protestation chiite qui réclame plus de liberté, la libération des prisonniers politiques et des réformes constitutionnelles.

    Depuis trois jours, les mesures de sécurité ont été renforcées. Et malgré l'interdiction des rassemblements, plusieurs milliers de manifestants ont répondu à l'appel de l'opposition. De violents heurts ont eu lieu dans de nombreux villages chiites dans la banlieue de Manama et non loin du circuit. Le cadavre d'un homme de 36 ans a été retrouvé ce matin sur le lieu d'une manifestation anti-régime près de la capitale. Pour éviter tout débordement et assurer la sécurité des sportifs et du public, des dizaines de véhicules blindés ont été déployés le long de la principale route qui mène au circuit de Sakhir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.