GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Nucléaire iranien: les négociations se poursuivent ce jeudi à Bagdad dans un climat tendu

    media Les négociateurs iraniens et ceux du groupe « 5+1 » à Bagdad, le 23 mai 2012. REUTERS/Government Spokesman Office/Handout

    Un mois après la réunion d’Istanbul, les pourparlers sur le nucléaire iranien ont repris hier à Bagdad. Des discussions qui doivent se poursuivre ce jeudi 24 mai et qui illustrent des négociations plus que tendues. Après l’annonce de l’AIEA de la signature prochaine d’un accord, le groupe « 5+1 » (les membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemagne) exige désormais un engagement concret de l’Iran.

    Avec notre correspondante à Bagdad, Fatma Kizilboga

    Le bal des négociations a été ouvert par la représentante de la diplomatie européenne : Catherine Ashton aurait avancé des propositions visant à s’assurer de la volonté de coopération de l’Iran qui maintient pour sa part que son programme nucléaire ne comporte aucune visée militaire.

    Un point sur lequel les représentants du Conseil de sécurité de l’ONU, ainsi que de l’Allemagne tentent d’obtenir des concessions concrètes, comme l’arrêt de l’enrichissement de l’uranium à 20% de Téhéran, qui dépasse largement les ambitions nucléaires civiles.

    En contrepartie, l’Iran tente d’imposer cinq conditions, telles que l’allègement des sanctions économiques, mais également des conditions ayant trait à ses intérêts régionaux. Aucun détail supplémentaire n’a été communiqué pour l’heure, mais c’est évidemment vers la Syrie que se tournent les regards. Une clause que les diplomates occidentaux refuseraient catégoriquement de prendre en considération, accusant leurs homologues iraniens de vouloir détourner l’attention du véritable problème.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.