GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La Russie veut organiser une conférence internationale sur la Syrie avec la participation de l'Iran

    media Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, ce samedi 9 juin lors de sa conférence de presse consacrée à la Syrie. REUTERS/Sergei Karpukhin

    La Russie veut organiser au plus vite une conférence internationale sur la Syrie, pour mettre en œuvre le plan de Kofi Annan. C'est le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, qui l'a annoncé lors d'une conférence de presse à Moscou, ce samedi 9 juin. Il a rappelé le refus de la Russie d'avaliser au Conseil de sécurité toute intervention militaire en Syrie. Par ailleurs, le ministre russe des Affaires étrangères insiste pour que l'Iran puisse participer à la conférence que veut organiser son pays, une perspective que certains Occidentaux refusent catégoriquement.

    Il sera difficile pour la diplomatie russe de réunir autour de la table les représentants de l'Iran et ceux des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France. Il y a quelques jours à Istanbul, Washington, Paris et Londres avaient déjà refusé d'associer Téhéran à une conférence internationale sur la Syrie. Les Etats-Unis et le Conseil national syrien, principale coalition de l'opposition, ont accusé l'Iran de fournir une aide militaire au régime de Damas.

    Au-delà de ce point de litige, la Russie ne cède rien sur le fond : pas question pour Moscou d'autoriser, au Conseil de sécurité des Nations unies, un recours à la force contre le régime de Bachar el-Assad. Une éventuelle intervention armée en Syrie, a dit Sergueï Lavrov, risque de créer une zone d'instabilité de la Méditerranée au Golfe, et de favoriser une confrontation entre sunnites et chiites dans la région.

    Le chef de la diplomatie russe a également déclaré que son pays soutiendrait « avec joie » un éventuel départ de Bachar el-Assad, « s'il est voulu par le peuple syrien ». C'est une perspective que les Occidentaux réclament avec insistance et qui pourrait, peut-être, les inciter à chercher un compromis avec Moscou. Prenant l'exemple du scénario yéménite, Sergueï Lavrov a vanté les mérites d'une transition en interne, sans intervention étrangère.

    Pour la Syrie, le Yémen pourrait être un exemple: là, les partis se sont mis autour de la table pour trouver une solution négociée.

    Sergueï Lavrov

    Ministre russe des Affaires étrangères

    09/06/2012 - par RFI Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.