GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Etats-Unis: les familles des victimes des attaques de drones américains au Yémen portent plainte

    media

    Aux Etats-Unis, trois familles ont décidé de porter plainte contre des hauts fonctionnaires du gouvernement américain après la mort de leurs proches au Yémen dans des attaques de drones, en septembre et octobre dernier. Ils auraient été pris pour cibles à cause de leur affiliation supposée à al-Qaïda.

    Les proches des trois citoyens américains tués au Yémen accusent le gouvernement des Etats-Unis d'avoir « violé les droits fondamentaux accordés à tous les citoyens, dont le droit de ne pas être ' privé de la vie ' sans procès ». Pardiss Kebriaei, avocate au Centre pour les droits constitutionnels, explique quelle est en réalité la position officielle du gouvernement américain.

    « Le gouvernement, affirme-t-elle, a admis qu’il orchestrait des attaques préméditées menées contre ceux suspectés de terrorisme, et pas seulement sur les champs de bataille, comme l’Afghanistan, mais également dans d’autres pays se trouvant au-delà. Son excuse, c’est que ces attaques se font dans un contexte de conflit armé global contre al-Qaïda, ou d’autres forces similaires. Ce qui demeure secret, ajoute Pardiss Kebriaei, ce sont les preuves, s’il y en a, et les critères qui justifieraient ces attaques-là. Et l’idée que les Etats-Unis puissent tuer leurs propres citoyens, sur des critères légaux et grâce à des preuves qui n’ont jamais été soumises à une cour de justice, ni personne qui soit extérieur au système exécutif, c’est quelque chose de dangereux, qui nous inquiète beaucoup ».

    Cette plainte tombe au moment où la légalité de l'utilisation des drones est remise en question aux Etats-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.