GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    En visite à Jérusalem, Mitt Romney se pose en défenseur des positions israéliennes

    media Mitt Romney avec Benyamin Netanyahu, à Jérusalem le 29 juillet 2012. REUTERS/Jason Reed

    En visite en Israël, le candidat républicain à la présidentielle américaine Mitt Romney a largement évoqué la question du nucléaire iranien. En pleine campagne électorale, il s'est positionné comme un défenseur des positions israéliennes face à la menace que fait peser le nucléaire iranien sur l'Etat hébreu.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    Le candidat républicain a dit à ses interlocuteurs israéliens exactement ce qu’ils voulaient entendre. « Comme vous, a-t-il déclaré, nous sommes très inquiets du développement des capacités nucléaires de l’Iran, et nous considérons comme inacceptable que l’Iran devienne une nation dotée de l’arme nucléaire ».

    Mitt Romney a par ailleurs dit avoir discuté avec le chef du gouvernement israélien Benyamin Netanyahu de mesures supplémentaires pouvant être prises pour convaincre l’Iran de mettre un terme à ce qu’il a qualifié de « sa folie nucléaire ».
    De son côté, Benyamin Netanyahu lui a affirmé qu’il était important d’avoir une menace militaire forte et crédible, associée à des sanctions, pour avoir une chance de changer la situation. Il a répété que les sanctions et la diplomatie seules n’ont pas fait reculer jusqu’ici le programme nucléaire iranien.

    Un conseiller du candidat républicain, cité par les médias israéliens, a souligné que le moment venu, Mitt Romney apportera son soutien à une éventuelle opération militaire israélienne en Iran. Et ce matin, le quotidien Haaretz affirmait que le conseiller américain à la sécurité nationale avait informé Benyamin Netanyahu d’un plan B des Etats-Unis sur des frappes préventives contre des installations nucléaires iraniennes. Une information démentie dans l’entourage du Premier ministre israélien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.