GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Handball: l'équipe de France féminine remporte l'Euro 2018 en battant la Russie en finale (24-21). C'est le 1er titre européen des Bleues
    Dernières infos
    • France: Alexandre Benalla de nouveau mis en examen pour des violences le 1er mai à Paris
    • Yémen: l'émissaire des Nations unies exhorte les belligérants à respecter l'accord de trêve (Twitter)
    • Brésil: le fils de Bolsonaro se déclare en faveur d'un référendum sur la peine de mort («O Globo»)
    • Mort de Bernard Darty, cofondateur de l'enseigne d'électroménager (Fnac Darty)
    Moyen-Orient

    Divergences entre rebelles et opposants politiques sur l'avenir de la Syrie

    media

    L'Armée syrienne libre (ASL) appelle à la formation d'un conseil présidentiel. L’objectif : assurer la transition après la chute du régime de Bachar el-Assad. L’ASL rejette ainsi la proposition du Conseil national syrien, qui s'était prononcé pour la création d’un gouvernement de transition à l’étranger, une option qui manque de légitimité selon les dirigeants de l’ASL.

    La transition entrevue par l’ASL est décidée en deux étape : la première consistera à constituer un conseil supérieur de défense avec à sa tête des officiers de l’Armée syrienne libre. Une fois mise en place, cette nouvelle instante choisira six personnalités militaires et politiques pour diriger le pays durant la période transitoire.  

    Une décision qui ne verra jamais le jour, selon le général Faïz Amro, un des chefs de l’Armée syrienne libre. Pour lui les autres dirigeants de l’ASL doivent envisager un consensus avec le Conseil national syrien et vice versa : « Les dirigeants de l’Armée syrienne libre sont incapables de former un gouvernement de transition, il y a beaucoup de jeunes officiers dans les rangs qui manquent d’expérience », assure-t-il.  

    De son côté, le Conseil national syrien ne réussira pas seul à former un gouvernement. Il a besoin d’un appui de l’intérieur de la Syrie. Les révolutionnaires doivent donc absolument approuver le futur gouvernement : « L’Armée syrienne libre et le Conseil national syrien font tous les deux fausse route, juge Faïz Amro. Nous devons former un gouvernement de consensus et ce n’est pas grave si certains de ses membres sont actuellement à l’étranger. Le plus important, c’est d’œuvrer pour le bien-être des Syriens. Malheureusement, nous faisons face à beaucoup d’hypocrisie, chaque partie veut tirer son épingle du jeu, la révolution n’a vraiment pas besoin de ça. »  

    De son côté, le président du CNS, Abdel Basset Sayda, envisage une autre option : celle de former un gouvernement de transition dirigé par un membre de l’ASL mais dont certains membres ne seraient pas forcément des révolutionnaires. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.