GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L'armée rebelle bombarde un aérodrome au nord d'Alep

    media Un rapport de forces inégal entre insurgés et loyalistes, kalachnikovs et RPG contre chars et avions. REUTERS/Goran Tomasevic

    L'Armée syrienne libre (ASL) a bombardé ce jeudi 2 août dans la matinée l'aéroport militaire de Menagh, à 30km au nord-ouest d'Alep. La base assiégée n'est pas encore tombée, selon l'ASL. Si l’armée régulière perdait cette position, la bataille pourrait prendre un tournant et la deuxième ville du pays passerait entièrement sous contrôle des insurgés, affirment ces derniers. Cet aérodrome est l’un des principaux points de ravitaillement des forces de Bachar el-Assad. C’est de là que décollent les hélicoptères et les avions bombardiers.

    Avec notre correspondant dans la région, Jérôme Bastion

    C'est un petit aéroport de campagne, mais à vocation militaire. Il est situé à une quinzaine de kilomètres de la frontière turque, au nord d’Alep, non loin du village d’Azzaz et du poste-frontière Bab al-Salama, tous deux libérés par l’Armée syrienne libre (ASL) il y a une dizaine de jours. Il est assiégé par les forces rebelles et n'est pas encore tombé.

    En fait, il s'agit de la toute dernière position encore tenue par l’armée loyaliste au nord d’Alep et qui constitue non seulement un second verrou sur l’autoroute reliant Alep à la frontière turque, mais en plus un centre important pour les rotations d’avions et d’hélicoptères. C'est le second verrou après le barrage d’Anadan, immédiatement à la sortie d’Alep, qui est tombé aux mains de la rébellion lundi 29 juillet.

    S’il ne bloque pas totalement la communication à l’instar du barrage d’Anadan, cet aérodrome présente une menace suffisante pour obliger les véhicules voulant emprunter cette autoroute du Nord à quitter l’axe principal pour prendre des petites routes de campagne.

    La nouvelle de sa chute, qui pour l’instant n’est pas totalement confirmée, signifie donc que cette fois-ci, la route du Nord vers le sanctuaire de la rébellion en Turquie serait maintenant entièrement dégagée, ce qui aidera bien entendu au transport de matériels, de troupes, d’armes, pour tenir ou conquérir Alep.

    Mais cela signifie surtout que cette rébellion continue de collectionner les victoires face à l’armée de Bachar el-Assad, pourtant beaucoup plus lourdement armée et nombreuse en hommes. C’est même à se demander comment ces succès militaires sont possibles malgré ce déséquilibre des forces.

    En tout cas, jour après jour, la chute d’Alep paraît de plus en plus probable au rythme où vont les choses.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.