GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Mai
Samedi 20 Mai
Dimanche 21 Mai
Lundi 22 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 24 Mai
Jeudi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    La police de Manchester a annoncé ce mardi 23 mai qu'il y avait «des morts et des blessés» à la suite d'un «incident grave» survenu dans une salle de concert à Manchester, dans l'ouest de l'Angleterre, où se produisait lundi soir la chanteuse américaine Ariana Grande. «Les services de secours répondent actuellement à des informations selon lesquelles il y aurait eu une explosion», a indiqué la police dans un communiqué sur son compte Twitter. Elle a établi un périmètre de sécurité.

    Moyen-Orient

    Le Liban sous tension après une série d’enlèvements de Syriens

    media

    Des dizaines de Syriens ont été enlevés au Liban, ce mercredi 15 août 2012, et des magasins ont été vandalisés par un clan chiite armé. Ce dernier agit ainsi pour obtenir la libération de proches enlevés en Syrie par les opposants au régime de Bachar el-Assad. A l’annonce erronée de la mort de ces derniers, la route menant à l’aéroport de Beyrouth a été coupée par leurs familles.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Le clan chiite des Mouqdad qui revendique 5000 hommes armés, veut appliquer la loi du talion pour riposter à l’enlèvement par les rebelles syriens d’un de ses membres à Damas. Il a enlevé au Liban des dizaines de Syriens, dont des soldats et officiers de l’ASL, ainsi qu’un ressortissant turc.

    Les enlèvements ont eu lieu aux quatre coins du Liban. Dans le banlieue sud de Beyrouth mais aussi dans la Bekaa et jusqu’au nord. Certains ont été enlevés dans des villages sunnites et des blessés auraient été emmenés de leurs lits d’hôpitaux.

    Des membres du clan ont même menacé d’enlever des hommes politiques libanais qui appuient les rebelles syriens. Au fil des heures, la peur s’est installée. La rue et les terrasses des cafés se sont vidées alors que d’autres clans chiites apportaient leur soutien aux Mouqdad.

    Les pays du Golfe rapatrient leurs ressortissants

    Dans le même temps, les familles de onze pèlerins libanais détenus en Syrie par les rebelles ont bloqué la route de l’aéroport après l’annonce erronée de la mort des otages dans un raid aérien de l’armée syrienne. Un vol Air France parti de Paris en direction de Beyrouth a d’ailleurs dû être détourné vers Chypre.

    Devant la gravité de la situation, l’Arabie Saoudite, le Qatar et les Emirats Arabes Unis ont appelé leurs ressortissants à quitter immédiatement le Liban. La route de l’aéroport a été momentanément ouverte pour laisser passer ceux qui désirent s’en aller.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.