GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    «The day after» : un rapport rendu public à Berlin sur l’après Assad

    media Les opposants syriens, membres de Murfaf Jouejati, Afra Jalabi, Amr el-Azm présentent les résultats du projet "Le jour après : pour soutenir la transition démocratique en Syrie", à Berlin, le 28 août 2012. REUTERS/Thomas Peter

    Après six mois de travaux, un groupe d’une cinquantaine d’experts et d’exilés syriens qui s’étaient réunis à plusieurs reprises à Berlin ont présenté ce mardi 28 août 2012, dans la capitale allemande, les résultats de leurs travaux qui livrent les bases d’une alternance au régime Bachar el-Assad.

    Depuis le début du soulèvement syrien au printemps 2011, le manque d’unité de l’opposition au régime Assad tant sur le terrain qu’entre les forces présentes sur place et à l’étranger ou encore l’absence d’une vision pour l’avenir du pays ont été soulignés. Autant de facteurs synonymes d’incertitudes et de doutes sur le combat de l’opposition qu’ils proviennent des Syriens eux-mêmes opposés au régime ou de la communauté internationale inquiète du vide et des dangers que pourraient signifier une chute du pouvoir actuel.

    Autant de raisons qui ont poussé une cinquantaine d’opposants et d’experts issus de différents mouvements politiques, religieux et ethniques à se réunir pour présenter un plan-cadre pour la Syrie de demain. Pour des raisons de sécurité, ces rencontres ont eu lieu dans la plus grande discrétion grâce au soutien logistique d’un think tank financé par le gouvernement allemand et à l’appui financier des ministères des Affaires étrangères américain et suisse ainsi que de deux organisations non gouvernementales néerlandaise et norvégienne.

    Les propositions réunies dans un document d’une centaine de pages intitulé « The day after/le jour d’après » constituent des options et non un programme de gouvernement précis. Le rapport s’intéresse à la nouvelle constitution nécessaire après la chute du régime Assad, aux forces de sécurité, à la justice, au droit électoral ou encore au cadre économique et social à mettre en place. Globalement, les auteurs du document prônent une Syrie respectueuse des droits de l’homme, des valeurs démocratiques et de la pluralité ethnique et religieuse. Des valeurs que soutiennent d’après les rédacteurs du document les frères musulmans.

    Débat autour du projet d’un gouvernement de transition

    La présentation de ces propositions intervient peu de temps après que les Etats-Unis ont demandé à l’opposition syrienne de mieux s’organiser avant la constitution éventuelle d’un gouvernement de transition. Une étape jugée prématurée par Washington alors que François Hollande l’a appelé de ses vœux lundi 27 août laissant entrevoir une reconnaissance par la France.

    Sans vouloir s’avancer trop sur ce dossier, les responsables du groupe de travail ont estimé à Berlin que la constitution d’un tel gouvernement de transition constituait « une prochaine étape ». Ils réclament en revanche rapidement un meilleur équipement en armements des forces anti-Assad grâce à une aide étrangère et la création de zones d’exclusion aérienne pour mieux protéger les populations civiles et les réfugiés.
    Les opposants syriens auteurs du document « The day after » ne livrent pas une information clé à savoir la date du « jour d’après ». « Personne ne peut le prédire, affirme le porte-parole du groupe de travail Amr el-Azm, sauf à pouvoir lire dans une boule de cristal ».
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.