GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Mercredi 26 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 28 Juin
Samedi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Canicule en France: le mercure va encore grimper ce jeudi, journée la plus chaude; pollution à l'ozone et risques sanitaires à venir
    • Hôpitaux: plus de neuf Français sur dix soutiennent la grève aux urgences (sondage)
    • Commerce: Trump dénonce les taxes douanières «inacceptables» imposées par l'Inde
    • G20: le président chinois Xi Jinping est à Osaka pour participer à la réunion
    Moyen-Orient

    Nucléaire iranien: l'AIEA vote une douzième résolution contre Téhéran

    media L'AIEA a voté jeudi 13 septembre une douzième résolution contre le programme nucléaire iranien. AFP PHOTO/DIETER NAGL

    Les Etats-Unis ont su convaincre la Chine et la Russie d’épingler une nouvelle fois l’Iran. Une douzième résolution du conseil de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) condamnant la course iranienne à l’atome a été votée, ce jeudi soir 13 septembre, au siège de l’ONU à Vienne, en Autriche. Washington espère que cet activisme diplomatique convaincra Israël de ne pas bombarder les sites suspects de la République islamique avant le 6 novembre prochain, date des élections présidentielles américaines.

    Avec notre correspondant à Vienne, Blaise Gauquelin

    La perspective d’avoir le mois prochain un baril de pétrole à 200 dollars, voilà l’argument ultime qui aura convaincu les Chinois de se ranger derrière la volonté occidentale d’isoler encore un peu plus l’Iran. Barack Obama a été clair : si vous refusez de soutenir l’AIEA dans son bras de fer avec le régime de Téhéran, a-t-il dit aux Chinois, selon un ambassadeur, alors vous porterez seuls la responsabilité d’une flambée des cours du pétrole qui suivra inéluctablement une attaque israélienne.

    Moscou a cédé en premier, Pékin a été plus difficile à convaincre. Les négociations sur le texte final de cette résolution ont duré jusqu’à 5 heures du matin, dans la nuit de mardi à mercredi. Russes et Chinois ont cédé sur tout, sauf sur un point : ils ont refusé de saluer le travail effectué par l’AIEA en Iran depuis janvier dernier. Il faut y voir un indice de leur agacement à observer cette agence baser son travail sur des documents fournis par les services de renseignements d’Israël et des Etats-Unis.

    31 voix sur 35

    A part cela, tout y est : l’Iran est condamné pour son obstruction sur le site suspect de Parchin, pour son enrichissement d’uranium qui continue à Fordo et pour ses manœuvres dilatoires, qui empêchent « une approche structurée » sur ce dossier, selon les termes du jargon diplomatique. La résolution a été votée par 31 voix sur 35, moins que lors du dernier vote en novembre dernier. Cuba, logiquement, a voté contre. L'Equateur s’est abstenu. La surprise vient de l'Egypte et de la Tunisie, qui se sont également abstenues, montrant que la ligne au Caire et à Tunis a changé avec l’arrivée des islamistes au pouvoir.

    A la sortie du Conseil, l’ambassadeur iranien, Ali Asghar Soltanieh, a accusé devant les journalistes le Conseil des gouverneurs de l’AIEA de « politisation ». Il a de nouveau condamné le secrétariat général de l’Agence pour son refus de publier « les documents de la CIA » sur laquelle il se base pour accuser l’Iran d’avoir un programme nucléaire militaire clandestin. Pour lui, la crédibilité de l’Agence est entamée.

    Pour l’ambassadeur américain au contraire, cette résolution prouve que « la pression diplomatique s’intensifie, tout comme l’isolement de l’Iran ». Il voit dans ce vote un soutien renforcé de la communauté internationale à l’AIEA dans son bras de fer avec l’Iran.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.